Dans l'actualité récente

Brexit : Les Anglais peu concernés, Cheillini inquiet

Voir le site Euro 2016 de football

Chiellini
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-06-24T16:15:26.506Z, mis à jour 2016-06-24T16:16:25.944Z

Après le vote historique du Royaume-Uni jeudi, certains footballeurs n'ont pas tardé à réagir vendredi.

Avec 51,9% des votes en faveur de la sortie de l'Union Européenne, le Royaume-Uni a pris sa décision et s'est engagé sur la route de la sortie de l'Europe. En plein Euro, certains footballeurs sont revenus sur ce séisme politique.


Les joueurs anglais peu concernés

Les joueurs anglais ne se « focalisent » pas sur le Brexit a révélé vendredi l'attaquant Harry Kane lors d'une conférence de presse. « C'est vrai qu'on s'est réveillé ce matin et qu'on a vu les infos, a-t-il cependant déclaré. Quelques-uns en ont parlé. Mais je ne pense pas que les gars se focalisent trop là-dessus pour être franc. L'Euro, essayer de progresser, bien figurer, c'est un gros truc. Je ne pense pas que n'importe lequel d'entre nous en sache assez pour commenter. Attendons de voir ce qu'il va se passer. » « Je n'en connais pas assez pour être préoccupé et je ne pense pas que les autres joueurs le soient également », a-t-il conclu. 


L'italien Chiellini préoccupé

Détenteur d'une licence d'économie, le défenseur de la Squadra Azzurra s'est lui montré beaucoup plus inquiet, redoutant un « effet domino. » « La préoccupation majeure est l'effet domino que pourrait causer cette décision », a dit Chiellini. Le Brexit est « une déception, un signe négatif », a-t-il commenté, et « le symptôme d'un mécontentement général, perceptible dans toute l'Europe. » « S'il y avait un référendum en Italie, je ne suis pas sûr que l'Italie aurait la force d'encaisser une sortie de l'UE », a ajouté le Juventini. Pour lui, « il arrive que dans le mécontentement on soit tenté de voter pour le changement, même sans programme et sans logique, j'ai l'impression que c'est ce qui s'est passé en Grande-Bretagne, où ce sont surtout des plus de 60 ans qui ont voté pour » la sortie. « La nouvelle nous a surpris ce matin, nous nous étions couchés avec la conviction que le Brexit ne passerait pas, malheureusement ce n'est pas ce qui est arrivé. »


Neuer pour une « Europe unie »

Incompréhension également côté allemand où le gardien Neuer a réagi, jugeant « dommage » la victoire du Brexit, vendredi en conférence de presse.  Ne voulant pas trop s'engager, il a précisé n'avoir « pas grand chose à dire sur le plan politique, mais je dirais juste qu'on a toujours un sentiment d'union et c'est dommage que le Royaume-Uni, et tout particulièrement l'Angleterre, n'en fassent plus partie », lâchant cependant un « J'ai grandi dans une époque où il était normal de voir l'Europe unie » lourd de sous-entendus...


Pour Nolito, le Brexit est une danse

Dernière réaction, celle de l'attaquant espagnol du Deportivo La Corogne Nolito, pour qui le Brexit est « une danse mais peut-être que je me trompe. Une danse qu'ils font en NBA. » Apparemment la conscience politique est inégalement répartie chez les footballeurs...