Belgique : Courtois-Wilmots, y a de l’orage dans l’air !

Voir le site Euro 2016 de football

Marc Wilmots, le sélectionneur de la Belgique
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-17T15:02:01.084Z, mis à jour 2016-06-17T15:47:47.557Z

Critique envers la tactique de son équipe contre l’Italie, le gardien belge Thibaut Courtois a lancé une polémique qui lui a valu de sévères remontrances de son sélectionneur.

Le fiasco contre l’Italie a laissé des traces du côté de la sélection belge. Défaits 2-0 sans rien montrer ou presque, les Diables Rouges n’ont pas perdu de temps pour laisser échapper leur frustration. Et le linge sale ne se lave pas vraiment en famille ! Au micro de la RTBF, juste après le coup de sifflet final, le gardien Thibaut Courtois n’a pu s’empêcher d’avouer que son équipe avait été « surclassée tactiquement ». Une critique à peine voilée à l’encontre de son sélectionneur Marc Wilmots. C’est en tout cas ainsi que l’a pris le technicien belge.

Wilmots minimise

Soucieux de préserver son autorité, Wilmots a ensuite recadré en privé son gardien de but. Le ton serait d’ailleurs monté entre les deux hommes. Le sélectionneur de la Belgique a ensuite tenté de désamorcer la polémique devant les médias belges. « Un gardien qui vient d’encaisser deux buts est nerveux, a-t-il concédé. Mais j’ai parlé avec lui aujourd’hui. Je lui ai demandé : « tu veux que nous aussi on joue à 9 derrière, comme l’Italie ? Il m’a dit qu’il ne s’adressait pas à moi en disant ce qu’il a dit. »

Problèmes aussi avec Hazard et Ferreira Carrasco ?

Reste que cette petite joute verbale prouve bien que tous les joueurs ne sont pas unis derrière leur sélectionneur. Rappelons par exemple qu’Eden Hazard avait ignoré la main de Marc Wilmots à la fin du match contre l’Italie. Et ce n’est pas tout. Frustré d’être remplaçant, Yannick Ferreira Carrasco a aussi eu un échange musclé à l’entraînement avec ce même Wilmots.


en savoir plus : Equipe de Belgique de Football