Dans l'actualité récente

Croatie : L'historique des participations à l'Euro

Voir le site Euro 2016 de football

Modric-Rakitic : au milieu, les artistes jouent pour la Croatie, pas pour le Brésil
Par Quentin LECOINTE|Ecrit pour TF1|2016-06-06T13:09:21.389Z, mis à jour 2016-06-06T13:11:30.101Z

Dans l’histoire des Championnats d’Europe, la Croatie fait preuve d’une certaine régularité mais elle lui manque un réel coup d’éclat pour rentrer dans l’histoire.


La Croatie va disputer, à l’occasion de cette édition 2016, son cinquième Euro. Depuis l’éclatement de la Yougoslavie en 1990,  elle n’a raté que le rendez-vous de 2000.



L’Euro 2000 comme seul raté



L'équipe de Croatie participe à son premier championnat d'Europe lors de l'édition 1996 qui se tient en Angleterre. Eliminée en quarts de finale par l’Allemagne (1-2), la Croatie compte alors dans ses rangs des joueurs comme Davor Suker ou Zvonimir Boban. La Croatie manque le rendez-vous de l’Euro 2000 en Belgique et aux Pays-Bas. Les croates terminent troisièmes de leur groupe de qualification derrière la Yougoslavie et l’Irlande. Lors de l’édition 2004, pour sa deuxième participation à un Euro, la Croatie finit troisième de son groupe devant la Suisse, mais derrière la France et l’Angleterre. Le bilan sera globalement décevant avec zéro victoire et deux matchs nuls.


Les regrets de 2008


L’Euro 2008 est probablement l’édition la plus frustrante pour les Croates. Après un parcours en poules parfait avec trois victoires face à l’Autriche, la Pologne et l’Allemagne, l’équipe alors dirigée par Slovan Bliic se fait sortir en quarts de finale par la Turquie aux tirs au but. Lors du dernier rendez-vous, en 2012, la sélection au damier prend d’abord sa revanche contre la Turquie lors des barrages pour l’accession à la phase finale. Troisièmes d’un groupe C relevé (Espagne, Italie, Irlande), les Croates manquent la qualification de peu lors du dernier match avec une défaite face à la Roja. Au final, la Croatie n’a jamais fait mieux qu'un quart de finale dans son histoire. Avec une équipe séduisante sur le papier, les hommes d’Ante Cacic peuvent légitimement ambitionner de faire au moins aussi bien lors de cet Euro 2016.