Croatie : Srna en mémoire de son papa

Voir le site Euro 2016 de football

srna
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-16T21:03:20.195Z, mis à jour 2016-06-16T21:36:48.449Z

Darijo Srna, qui a eu la douleur de perdre son père lors du match de la Croatie contre la Turquie, dimanche, s’est rendu aux obsèques avant de revenir en France pour continuer à jouer l’Euro. « Pendant toute sa vie, mon père a voulu que je gagne avec ma sélection », a confié le capitaine croate.

« Tout le monde sera ravi là-bas que je revienne sur le terrain »  

Darijo Srna a vécu un drame personnel ce dimanche. A l’issue de la victoire de la Croatie aux dépens de la Turquie (1-0), le capitaine de l’équipe au damier a appris le décès de son papa, survenu durant la rencontre. Le joueur du Chakhtior Donestk a ensuite quitté ses coéquipiers pour se rendre aux funérailles dans son petit village de Metkovic. Et il est revenu en France pour y continuer à disputer l’Euro. « Je suis prêt pour le match de vendredi, je suis en forme. Pendant toute sa vie, mon père a voulu que je gagne avec ma sélection. Je suis revenu dans ma ville, et on m’a dit que sa dernière volonté, c’était ça. Tout le monde sera ravi là-bas que je revienne sur le terrain », a confié Srna, jeudi à Saint-Etienne. 

« On a assez parlé du décès de mon père » 

Digne dimanche quand il s’était quand même rendu en zone mixte pour s’exprimer, le capitaine croate s’est également penché jeudi sur ce drame mais il y avait des limites. Questionné sans relâche par les journalistes de son pays, il a fini par stopper le sujet. « On a assez parlé du décès de mon père. Le lendemain de mon mariage déjà, j’avais rejoint mon équipe nationale pour jouer contre l’Autriche, parce que je suis le capitaine de cette équipe. On a parcouru un long chemin, et il faut désormais se concentrer sur les matches suivants », a-t-il lancé. 

Vendredi, la Croatie affronte la République tchèque à Geoffroy-Guichard. « Darijo Srna sera le capitaine demain, il est en forme, il sera titulaire », a déjà annoncé le sélectionneur croate, Ante Cacic, qui était également présent aux funérailles du père de son capitaine. « Il faut s’adapter à ces situations, ce n’est pas facile mais cela peut nous motiver aussi. Une de nos comptables a aussi perdu son mari. Il faut rester calme et se concentrer sur le match de demain », a-t-il conclu.  

Turquie - Croatie : voir le résumé en vidéo


en savoir plus : Equipe de Croatie de Football