Statistiques : Quand sont inscrits les buts à l’Euro ?

Voir le site Euro 2016 de football

Payet But
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-07-05T13:13:25.210Z, mis à jour 2016-07-05T15:10:51.078Z

L’UEFA a publié les statistiques liées aux buts marqués pendant l’Euro 2016. En y regardant de plus près, on constate qu’il y a des moments plus propices pour voir les équipes inscrire des buts.

Antoine Griezmann est le joueur qui a marqué le 100ème but de l’Euro 2016. C’était à l’occasion de sa superbe balle piquée contre l’Islande en huitième de finale. Et ce but inscrit en toute fin de première mi-temps illustre bien les temps forts des équipes qui sont plus prolifiques en fin de mi-temps.

Le réveil lors des derniers quarts d’heure


Le match d’ouverture entre la France et la Roumanie avait donc donné le ton. Il avait fallu attendre la seconde mi-temps pour voir des buts. Sur les 103 buts marqués pendant l’Euro, seulement 41 l’ont été en première mi-temps, dont 20 dans le dernier quart d’heure ! Les joueurs ont semble t-il du mal à démarrer les rencontres. A noter toutefois que le but le plus rapide du tournoi a été marqué par le Polonais Lewandowski au bout de 100 secondes de jeu contre le Portugal, après 4 matches sans réussite. 

Mais la tendance est donc à des deuxièmes mi-temps plus mouvementées. Et tout comme pour les 45 premières minutes, c’est le dernier quart d’heure qui est le plus animé avec 28 buts inscrits sur les 61 marqués en deuxième période. Petite anecdote : 9 de ces 28 buts sont marqués dans le temps additionnel.

Le but de Lewandowski contre le Portugal après 1 minute de jeu



Un seul but en prolongation

Le moment où les buts se font vraiment rares c’est en prolongation. Sur les matches à élimination directe, 4 d’entre eux ont connu une période de 30 minutes après le temps réglementaire. Seul le Portugal est parvenu à marquer pendant la prolongation. C’était lors de son huitième de finale contre la Croatie. A l’exception de ce match, les matches Suisse-Pologne, Pologne-Portugal, et Allemagne-Italie se sont terminés par des séances de tirs au but. 

Pour les demi-finales, soyez donc attentif aux fins de mi-temps pour voir du spectacle ! Mais les joueurs savent aussi faire mentir les statistiques. Avant France-Islande, les Bleus n’avaient marqué qu’en seconde période. Lors du quart de finale, ils ont en pourtant inscrit 4 lors des 45 premières minutes.