Dans l'actualité récente

Affaire de la sextape - Deschamps : « Il n'y a rien à reprocher à Valbuena »

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-12-13T11:23:30.234Z, mis à jour 2015-12-13T11:39:33.649Z

Présent sur le plateau de Téléfoot, le sélectionneur des Bleus est revenu sur l'affaire du chantage à la sextape impliquant Karim Benzema et le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais.

Le 10 décembre dernier, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, annonçait – sans surprise – la suspension provisoire de Karim Benzema en équipe de France à la suite de sa mise en examen le mois dernier pour « complicité de tentative de chantage » et « participation à une association de malfaiteurs » dans le cadre de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Plutôt prudent sur cette actualité, Didier Deschamps est sorti de sa réserve hier après le tirage au sort et ce dimanche dans Téléfoot. Extraits.

« Mathieu est la victime »

« C'est difficile pour Mathieu, même si c'est quelqu'un que je connais bien. Je sais qu'il est solide », a d'abord déclaré le sélectionneur des Bleus. « Il traverse des moments pénibles et il est dans une situation où il est victime. Il n'y a rien à lui reprocher. Il a été sélectionnable, sélectionné et reste sélectionnable. Lui aussi se serait bien passé de cette affaire-là ».

Affaire Benzema - Valbuena : Deschamps s'exprime


« Le groupe est au-dessus de tout »

Egalement interrogé sur le manque de soutien dont s'est plaint Mathieu Valbuena dans cette affaire mais aussi sur l'absence de l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille dans sa dernière liste, Didier Deschamps ne s'est pas caché. « Il l'a dit mais je ne pense pas que ce soit le cas. Je sais ce que le président a dit et fait. Concernant la dernière sélection, c'est avant tout un choix humain. C'était une manière de le protéger et je lui ai expliqué. Je pense à chaque joueur mais j'ai surtout un groupe à gérer. Et c'est au-dessus de tout ».

Lizarazu : "Valbuena ne pouvait pas savoir"


« J'accepte la décision du président »

Concernant Karim Benzema, l'ancien capitaine de l'équipe de France est une nouvelle fois resté sur la même ligue que Noël Le Gräet. « Je l'ai déjà dit après le tirage au sort et je le répète. Je comprends et j'accepte la décision du président. Moi, je suis sélectionneur, j'ai aussi des décisions à prendre et je fais preuve de pragmatisme. Le plus important, ça reste l'institution, à savoir la FFF. Par rapport à l'éthique et la morale, la décision prise par Noël Le Graët est logique ».

Affaire Valbuena : La suite de l’interview de Karim Benzema


« Je suis pragmatique »

S'il reconnaît avoir échangé et soutenu l'attaquant du Real Madrid après la fin de sa garde à vue, Didier Deschamps affirme qu'il « il n'y a pas à avoir de souhait » concernant son retour et celui Mathieu Valbuena, ensemble, chez les Bleus. « Encore une fois, je suis pragmatique. Aujourd'hui, je n'ai pas de match, ni demain, ni dans dix jours. C'est la situation actuelle. La prochaine liste, je le ferai fin mars et j'en aurai une au mois de mai. D'ici là, il peut se passer beaucoup de choses ».

Deschamps confirme avoir soutenu Benzema