Dans l'actualité récente

Deschamps : « Ni pression, ni stress, juste de l'adrénaline »

Voir le site Euro 2016 de football

Les vidéos infos - Deschamps avant Portugal-France : 'Sur le banc, il y a cette frustration de ne pas y participer'
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-07-09T13:27:07.323Z, mis à jour 2016-07-09T13:27:55.027Z

Passé en conférence de presse à la veille de la finale de l'Euro 2016 entre le Portugal et la France, Didier Deschamps a affiché de la sérénité et souligné l'importance du rendez-vous.

Détendu et visiblement fin prêt à diriger sa deuxième grande finale dans sa carrière d’entraîneur, après la finale de  la Ligue des champions 2004 disputée avec l’AS Monaco (défaite face au FC Porto 3-0), Didier Deschamps a lancé un message fort à la veille de la finale de l’Euro 2016. « C’est une opportunité qui n’arrive pas tous les jours, il faut gagner. »

Sur la finale de l’Euro 2016

« C’est un moment exceptionnel, privilégié et unique. Il faut y penser sans trop y penser. Il faut modifier nos habitudes, sans trop le faire non plus. Il faut arriver détendu. »

« Ce n’est pas pareil de vivre une finale en tant que joueur et en tant qu’entraîneur. Je ne peux plus être joueur, mais je le vis bien. Je n’ai pas de pression ni de stress,  mais de l’adrénaline. Et c’est positif l’adrénaline. Tout va bien. »

Sur l'importance de la finale à ses yeux

« C’est un moment important dans ma carrière. Quand j'ai accepté d'être sélectionneur, je ne suis pas venu pour faire des matches et participer à des compétitions. Je ne peux pas changer ce qui a eu avant. Ce qui est important, c’est le match de demain. On a cette opportunité de pouvoir être champions d’Europe. Gagner des titres c’est toujours difficile et ça n’arrive pas souvent. Il y a deux titres majeurs et il faut jouer les meilleurs. »

Sur le jour de récupération en moins

« On n’a pas pu travailler. C’est récupération avant tout. Evidemment que j’aurais voulu avoir un jour de plus. On va essayer de réveiller la « tête » pour que les joueurs soient bien pour la finale.  Je suis convaincu que les joueurs vont être prêts à jouer cette finale. »


Sur son rôle « d’architecte », décrit par Hugo Lloris

« J’étais un maçon avant, j’ai des diplômes maintenant…  Les joueurs sont des compétiteurs. Jouer un Euro est fabuleux. Ils ont fait ce qu’il fallait, ils ne lâchent rien et ça me plaît. J’ai dû naître comme ça certainement. Quand on est dans le sport loisir, c’est l’amusement qui prime. Au haut niveau, il n’y a rien de plus beau que de gagner. Après, le football n’est pas une science exacte. Mais quand on a le sentiment d’avoir tout donné, il n’y a pas de regret.

« Pour le parcours, il y a  les qualités des joueurs à souligner avant tout. C’est tout le travail à faire avec mon staff.  On a deux ans de match amicaux dans les jambes. On a pas tout gagné, mais on a bossé. »

Sur Samuel Umiti

« Je ne suis pas surpris par Samuel, je savais ce qu’il pouvait apporter. Il sait que j’ai confiance en lui. Vous savez y’a des joueurs qui a l’âge de 30 ans ne sont pas matures, lui c’est son cas. Le mérite il lui revient. J’essaye de discuter avec lui pour le rassurer. Il a ce caractère et cette force mentale. »

Sur Antoine Griezmann

« Antoine est capable de jouer dans un autre registre. Il joue dans une position qu’il connaît même si ce n’est pas celle-là qu’il occupe à l’année. Après le changer de poste ça pose le problème de rééquilibrer le reste de l’équipe

Sur Laurent Koscielny

« Il a toujours été là. L’équipe a toujours eu besoin de lui et elle a toujours besoin de lui. »


Sur l'équipe du Portugal

« Cette équipe du Portugal a des qualités n’est pas là par hasard. Ils sont des difficultés et ont réussi à les surmonter. »

C’est une équipe qui a de l’expérience.  Elle peut modifier son système à souhait. Elle a un triangle défensif solide : Pepe – Fonte en défense et William Carvalho. Elle a des latéraux qui amènent beaucoup de centres. Elle compte aussi beaucoup sur son duo d’attaque : Ronaldo et Nani. Elle ne va pas chercher l’adversaire très haut mais elle a cette faculté à passer de la phase défensive à offensive de manière très rapide. Attention, elle ne fait pas que défendre. »

Sur un possible plan anti-Ronaldo

« S’il y’avait un plan anti-ronaldo, personne ne l’a trouvé. C’est un grand joueur et particulièrement au niveau de la qualité athlétique. Il est très fort dans les airs et il y reste d’ailleurs un moment là-haut. Il est très fort physiquement et il  n’y a qu’à voir ces carrés de chocolat (rires) »

« Depuis le match amical de septembre dernier, il s’est passé beaucoup de choses, pas forcément agréables.  C’est le match le plus important, car il y a un titre au bout. »

en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : Portugal - France, Equipe du Portugal de Football