Dans l'actualité récente

Deschamps : « Le Vélodrome, une vraie ambiance de foot »

Voir le site Euro 2016 de football

Didier Deschamps
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-06-15T12:40:35.221Z, mis à jour 2016-06-15T12:40:38.137Z

En conférence de presse de veille de match, le sélectionneur est notamment revenu sur l'ambiance qui attend les Bleus à Marseille.

Didier Deschamps s'est prêté aujourd'hui au traditionnel exercice de la conférence de presse d'avant match, l'occasion d'aborder différents sujets chauds avant le France-Albanie de demain.


« Le Vélodrome : un vrai stade de foot » 

Le sélectionneur des Bleus a d'abord  souligné l'excellente ambiance qui entourait les bleus à Marseille et l'atmosphère qu'il espérait voir au Stade Vélodrome : « Le vélodrome, c’est une belle ambiance, très chaude, un vrai stade de foot ! ». Ancien de l'OM, il parle en habitué, il en a profité pour évoquer le :  « plaisir d'être ici et de revoir des gens que j'ai côtoyé en tant que joueur ou entraîneur ».

Désireux de garder secrète la future composition des Bleus pour le match de l'Albanie, il a éludé la question en soulignant que : « peu importe les joueurs, l’important c’est de gagner le match ». Il a préféré soulever quelques axes de progression de son équipe qui doit « mieux se projeter avec plus de maîtrise et de meilleures transmissions vers l'avant ».

Il a ensuite évoquer la possibilité de changer de système en cours de match pour pouvoir « déséquilibrer l'adversaire » avant de revenir sur certains cas individuels. Ironisant sur la question Pogba « vous n'aurez pas le même Paul qu'à la Juve, on a pas le même maillot » avant d'expliquer plus sérieusement que  « Paul n'évoluait pas dans le même système mais a quand même réussi de bon matches avec les Bleus et aussi de moins bons... ». Sur la nouvelle coqueluche des Bleus, Dimitri Payet, il a souligné  « une plus gros volume de jeu et meilleure régularité » insistant sur le fait « qu'être décisif, il l'a toujours été ».


 

«L'Albanie peut nous créer des difficultés »

Élogieux sur l'Albanie, il a parlé d'une équipe qui pouvait « nous créer des difficultés » et qui « aurait mérité d'égaliser à dix contre onze contre la Suisse ». 

Commentant le style de jeu de son adversaire, il a décrit une équipe : « bien organisée [...] qui défend très bien » mais également « joueuse et qui se projette très vite avec de bons joueurs de ballons ».


en savoir plus : Euro 2016 : France - Albanie, Equipe de France de Football, Equipe d'Albanie de Football