Dans l'actualité récente

Portugal : Maradona tacle la Seleçao et la dépendance Ronaldo

Voir le site Euro 2016 de football

Diego Maradona
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-06-24T13:57:13.630Z, mis à jour 2016-06-24T14:20:09.322Z

La légende du football argentin a exposé ses réserves sur les chances de la Seleçao face à la Croatie, en cas de méforme de son attaquant star, Cristiano Ronaldo.

Le Portugal n' a pas fait une première partie d'Euro très satisfaisante à l'image de sa star Cristiano Ronaldo. L'attaquant du Real Madrid s'est réveillé face à la Hongrie lors du dernier match de poule. 

Une équipe qui perdrait pied sans sa star

Diego Maradona se lâche dans une tribune accordée au journal le Times of India, et évoque sans détours le Portugal. Pour l’ancien champion du monde, la sélection portugaise a nourri une « Ronaldo dépendance ». Sous entendu, si CR7 n’est pas en forme ou un ton en dessous, c’est tout le moral et les performances de l’équipe qui en pâtissent. El Diez, va même plus loin, en estimant qu’en huitièmes, les Croates vont tout faire pour empêcher l’attaquant vedette de toucher des ballons et ainsi peser un maximum sur le cours du match et faire perdre pied aux Lusitaniens.

« Quand il n'est pas inspiré, le Portugal perd la moitié de ses forces »

« Le Portugal est trop dépendant de Ronaldo. Il a été brillant contre la Hongrie (3-3), mais quand il n'est pas inspiré, le Portugal perd la moitié de ses forces. Les astucieux Croates vont tout faire pour qu'il ne reçoive pas de ballons. Il devra bouger pour se créer des espaces et le succès, ou non, du Portugal dépendra de sa capacité à le faire » , estime Maradona.

Maradona ne s’en est pas caché non plus dans sa chronique au Times of India, il fait de la Croatie le favori de ce huitième de finale qui se disputera ce samedi à 21 h à Lens. « La Crotatie débute cette rencontre dans la peau du favori. Une équipe disciplinée tactiquement, solidaire et déterminée. De mon expérience, ce genre d'équipes réussit en phase à élimination directe ». Voilà des propos qui piqueront sûrement les Portugais dans leur orgueil.



en savoir plus : Equipe du Portugal de Football