Portugal : Grâce à Eder, un parieur anglais gagne 1,2 million d’euros

Voir le site Euro 2016 de football

Eder   Portugal
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-13T08:22:09.040Z, mis à jour 2016-07-13T09:33:27.766Z

Un parieur anglais avait osé un pari risqué avant le début de la finale entre le Portugal et la France dimanche. Mais pour le moment, il n’est pas allé chercher son gain de 1,2 million d’euros.

Il a 32 ans, il vit à Birmingham et c’est un supporter d’Aston Villa. L'entreprise de paris sportifs BetVictor s’est mise à la recherche du parieur le plus audacieux de l’Euro 2016. Avec un million de livres en jeu, soit 1,2 million d’euros, cet Anglais n’a pas réussi à trouver la minute du premier but et le nom du buteur de la finale remportée par le Portugal face à la France (1-0) mais il est celui qui s’en est rapproché le plus. BetVictor a donc décidé de le récompenser.


Une audace récompensée

Il fallait être sacrément audacieux pour parier sur Eder, qui n’avait disputé que six minutes de jeu lors de la phase de poules face à l’Islande (3-3) avant le début de la finale. Finalement, l’attaquant du LOSC restera le héros portugais de cet Euro en réussissant le but décisif en trompant Hugo Lloris d’une frappe plein axe des 25 mètres à la 109ème minute. Dans cinquante ans, tous les supporters de la Seleçao lui parleront encore de ce geste. BetVictor n’a pas précisé sur quelle minute exacte ce parieur inconnu avait misé mais ils n’ont pas dû être nombreux à sacrifier quelques pounds sur celui qui a été longtemps considéré comme le vilain petit canard de la sélection nationale lusitanienne.


Un avis de recherche sur les réseaux sociaux

Cet habitant de Birmingham ne sait sans doute pas encore qu’il est l’heureux gagnant du chèque d’un million de livres et trois jours après la finale, on est toujours à sa recherche. BetVictor a fait appel aux internautes via son compte Twitter pour retrouver sa trace et lui annoncer la bonne nouvelle. En Angleterre, les paris sportifs est un sport à part entière et on peut miser sur tout et n’importe quoi. S’il récupère son chèque un jour, ce supporter d’Aston Villa se consolera aisément de la descente de son club en deuxième division cette saison.

Elaborez votre onze-type de l'Euro 2016 en cliquant ici


en savoir plus : Equipe du Portugal de Football