Eire : Découvrez le onze-type de la sélection irlandaise

Voir le site Euro 2016 de football

L'Eire lors sa qualification pour l'Euro
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-06-03T12:19:14.866Z, mis à jour 2016-06-03T15:44:30.105Z

Depuis sa prise de poste en 2013, le sélectionneur Martin O’Neill a mis en place une équipe qui est parvenue à se qualifier pour l’Euro. A travers les matches, une certaine ossature se dégage.

Tombée dans le groupe E, aussi présenté comme l’un des groupes de la mort, la République d’Irlande devra hausser son niveau de jeu pour se qualifier. Et pour y parvenir, elle peut compter sur un onze qui a fait ses preuves lors des qualifications et des barrages. On vous propose donc un regard plus attentif sur l’ossature de ce groupe à l’accent aussi anglais qu’irlandais.

Pour mieux suivre l'Euro découvrez le dispositif exceptionnel proposé par TF1 !



Une défense solide et expérimentée

Dans les buts, Martin O’Neill fait confiance à Darren Randolf, le portier de West Ham. Peu utilisé dans le club londonien (seulement 6 matches cette saison) il a tout le temps répondu présent en sélection. Si lors des éliminatoires, son équipe n’a encaissé que 7 buts en 10 matches, il en est le premier responsable. Ses prestations lors des barrages ont aussi été suffisantes pour valider la qualification de son équipe. 

Devant lui, le sélectionneur devrait faire confiance à 4 défenseurs expérimentés : Seamus Coleman d’Everton, Richard Keogh de Derby County, John O’Shea de Sunderland et Robbie Brady de Norwich. A noter que ces cinq éléments évoluent tous en Premier League ou en Championship (la deuxième division anglaise), comme une grande partie de la sélection.

Un milieu de terrain très compact pour une pointe

Au milieu, les choix sont multiples, mais en regardant les derniers matches amicaux, le sélectionneur devrait choisir d’aligner aux côtés ucapitaine Glenn Whelan, Jon Walters qui est aussi son partenaire à Stoke City. En plus de ces deux joueurs, James Mc Carthy d’Everton, Jeff Hendrick de Derby County, et Wes hoolahan de Norwich seront les soutiens de l'attaquant axial Shane Long de Southampton. 

Les capacités offensives de Walters le mettent en soutien du seul numéro 9 de la formation comme ça été le cas lors des barrages, où le joueur de Stoke avait d'ailleurs inscrit un doublé lors du match retour contre la Bosnie.

Et voici un récapitulatif du onze type irlandais
Randolf – Coleman, Keogh, O’Shea, Brady – Walters, Whelan, McCarthy, Hendrick, Hoolahan, Long