Dans l'actualité récente

Eire : Un parcours semé d'embûches jusqu'aux barrages

Voir le site Euro 2016 de football

robbie keane 585 485539a-4194e
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-06-03T10:28:23.365Z, mis à jour 2016-06-03T11:07:33.902Z

Pour valider son billet pour l’Euro 2016, la République d’Irlande a dû passer par les barrages, après des matches lors de la phase éliminatoire où ils ont alterné le bon et le moins bon.

Lors du tirage au sort du groupe D des phases de qualifications de l’Euro 2016, les Irlandais ont sans doute pensé qu’ils devaient surtout se méfier de l’Allemagne, tout juste auréolée d’un titre de championne du monde. Et pourtant, ce sont les autres adversaires qui ont posé problème à la sélection de Martin O’Neill, et offensivement de nombreuses lacunes sont apparues.

TF1 vous propose un dispositif exceptionnel pour l'Euro !



Et pourtant tout commençait très bien…

L’objectif de l’Eire était simple. Absents de la Coupe du monde 2014, les irlandais ambitionnaient de se qualifier pour l’Euro 2016. Ils sont tombés dans le groupe D en compagnie de l’Allemagne, du voisin écossais, de la Pologne, de la Géorgie et de Gibraltar. Les deux premières rencontres de la République d’Irlande l’ont été contre les deux adversaires supposés les plus faibles du groupe.

La réussite fut totale, puisque les hommes de Martin O’Neill ont obtenu six point sur six grâce à des succès en Georgie (1-2) et Gibraltar (7-0). Puis pour la troisième rencontre, ils sont parvenus à malmener la Mannschaft en repartant d’Allemagne avec le point du match nul (1-1). A ce moment tout allait bien pour l’Eire…


Sur courant alternatif : perdre en Ecosse, mais battre l’Allemagne

S’en sont suivis trois rencontres où la réussite les a fuis. Défaits en Ecosse (1-0) ils ont ensuite concédé deux nuls à domicile contre la Pologne et l’Ecosse (1-1 à chaque fois). Eloignés des deux places qualificatives directement pour l’Euro, ils ont enchainé trois victoires pour se relancer : 4-0 à Gibraltar, puis 1-0 à domicile contre la Géorgie et surtout contre l’Allemagne ! Capable du pire comme du meilleur, ils disputaient une petite finale contre la Pologne pour laquelle ils se sont inclinés (2-1) n’obtenant qu’une place de barragiste.


Vainqueur en barrages contre la Bosnie

Pour les barrages, le tirage au sort leur a attribué la Bosnie. Face à ce redoutable adversaire, les irlandais réalisaient une jolie performance : ils obtenaient le nul à l’extérieur (1-1) avant de battre les bosniens 2-0 lors du match retour grâce à un doublé de Jon Walters à Dublin. Ce succès leur permet de participer à leur deuxième championnat d’Europe de suite après celui de 2012.