Dans l'actualité récente

Equipe de France : Quels Bleus contre la Suisse ?

Voir le site Euro 2016 de football

Yohan Cabaye en équipe de France
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-06-16T11:07:08.902Z, mis à jour 2016-06-16T11:20:14.930Z

Qualifiée pour les huitièmes, la France voudra valider sa première place contre les Helvètes dimanche. Mais quels joueurs seront alignés par Deschamps et avec quel état d'esprit ? Eléments de réponse.

C'est fait : Les Bleus ont composté leur billet pour les huitièmes de finale mercredi en s'imposant au Vélodrome face à l'Albanie (2-0), après le succès initial contre la Roumanie (2-1).

Un match à enjeu

Cette deuxième victoire permet à Didier Deschamps d'avoir le choix pour le dernier match du groupe A, prévu dimanche 19 juin face à la Suisse (21 heures au stade Pierre-Mauroy de Lille). Le sélectionneur pourra faire tourner son effectif s'il le souhaite.

Mais justement, est-ce souhaitable ? La France (1ère avec 6 points) ne va pas disputer une rencontre sans enjeu : il s'agira de gagner ou de faire match nul pour assurer la première place du groupe et ainsi hériter d'une nation qui finira troisième lors des huitièmes de finale. La Suisse (2ème avec 4 points) peut coiffer les Bleus en s'imposant. Si elle ne gagne pas, elle a besoin d'un match nul pour s'assurer la deuxième place, dans un match à distance avec la Roumanie (3ème avec 1 point).

Du temps de jeu pour les remplaçants ?

Lors des deux premières rencontres, Didier Deschamps a d'abord aligné son onze titulaire. Il a un peu remanié son équipe face à l'Albanie. Mais il a à chaque fois aligné la même défense (Lloris - Sagna, Rami, Koscielny, Evra) et a retouché un peu son milieu et son attaque (Kanté, Matuidi, Pogba, Martial, Coman, Payet, Griezmann). Il a aussi donné un petit quart d'heure de jeu à Gignac et une poignée de secondes à Sissoko.

 Hors gardiens (Mandanda et Costil), six joueurs n'ont pas encore joué : Jallet, Mangala, Umtiti, Digne, Schneiderlin et Cabaye. Face à l'enjeu contre la Suisse, il est peu probable que Didier Deschamps procède à une large revue d'effectif (le "match des coiffeurs" comme on dit) à l'image de ce que firent Aimé Jacquet en 1998 face au Danemark et Roger Lemerre en 2000 contre les Pays-Bas. Mais incorporer quelques éléments nouveaux pour maintenir chacun impliqué et faire souffler des joueurs fatigués ou pas souverains lors des premiers matchs peut être bénéfique.

Griezmann et Pogba sur leur lancée ?

Ils étaient remplaçants contre l'Albanie mais pas pour les mêmes raisons. Antoine Griezmann avait besoin de souffler après une saison exténuante à l'Altético de Madrid, et il a été décisif après son entrée pour la dernière demi-heure. Paul Pogba, lui, a été un peu secoué par le staff des Bleus. Son apparition contre l'Albanie n'a pas été transcendante.

Mais leurs remplaçants (Martial et Coman) n'ont pas chamboulé les plans du sélectionneur, qui a fait de Griezmann et Pogba les leaders du groupe. Leur présence contre les Suisses ne serait pas une surprise. L'idée est de leur donner confiance avant les matchs à élimination directe.

Une équipe possible

Steve Mandanda serait une solution valable pour Didier Deschamps, mais pour un match à enjeu, il est peu probable que le sélectionneur se passe de son capitaine Hugo Lloris. La défense centrale a besoin de stabilité, mais les latéraux Bacary Sagna et Patrice Evra peuvent souffler, d'autant que ce dernier a eu quelques difficultés. Dans l'entrejeu, Cabaye peut suppléer un Matuidi qui a besoin de lever le pied. Kanté serait maintenu avec Pogba, un taulier qui doit montrer son vrai visage. En attaque, Coman ou Sissoko occuperait le flanc droit, tandis que Griezmann serait à gauche derrière Gignac.


Compo possible France-Suisse


en savoir plus : Euro 2016 : Suisse - France, Equipe de France de Football, Equipe de Suisse de Football