Dans l'actualité récente

Equipe de France : Les Bleus sont prêts pour l'Euro

Voir le site Euro 2016 de football

Payet contre le Cameroun
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-06-05T08:54:07.573Z, mis à jour 2016-06-06T08:43:43.562Z

Les deux matchs amicaux face au Cameroun et à l'Ecosse ont permis à la France de prendre confiance. Les attaquants, Giroud en tête, sont en forme avant le grand rendez-vous.

Deux matchs, deux victoires : l'équipe de France a réussi sa préparation avant l'Euro 2016. Certes, le Cameroun et l’Écosse ne sont sans doute pas au niveau des meilleures nations européennes, et la prestation face aux Lions indomptables ne fut pas parfaite. Mais à l'arrivée, les hommes de Didier Deschamps ont pris un élan positif avant de débuter la compétition à domicile.



Une défense à renforcer

La victoire face au Cameroun (3-2) fut arrachée dans les dernières minutes grâce à un super coup franc de Dimitri Payet. Avant ce coup d'éclat, la défense bleue a affiché des lacunes qui étaient redoutées. Privée de Varane, Sakho, Mathieu ou encore Zouma, l'arrière-garde a été prise à défaut face aux Camerounais. La paire de défenseurs centraux <strong>Rami-Koscielny</strong> a notamment été à la peine.

« Évidemment que l’aspect défensif est important dans une grande compétition », avait observé Didier Deschamps à l'issue du match. Conscient mais pas alarmiste, le sélectionneur a confirmé la défense Sagna-Rami-Koscielny-Evra face aux Écossais. L'attaque anglo-saxonne n'a pas été d'un grand danger, mais cette clean sheet (aucun but encaissé) et de bon augure. Et sans doute est-il préférable de déterminer un point à surveiller avant que les choses sérieuses ne commencent.

Un milieu de terrain solide

En dépit du forfait de dernière minute de Lassana Diarra, l'entrejeu français affiche des certitudes. Infatigables et habitués au box-to-box (à jouer d'une surface à l'autre), N'Golo Kanté, Paul Pogba et Blaise Matuidi offrent des certitudes. Le joueur de Leicester a peut-être gagné sa place dans le onze de départ face à l’Écosse. Matuidi, lui, a encore prouvé qu'outre son activité dans le jeu, il peut constituer un atout décisif en attaque (44 sélections, 8 buts, dont 4 sur ses 9 dernières capes).

Quant à Paul Pogba, il est attendu comme le leader de cette nouvelle équipe de France, encore plus depuis le forfait de Raphaël Varane. Le Turinois doit prendre les rênes des Bleus, comme il le fit il y a deux ans en plein Mondial au Brésil. Le n°15 se sait attendu. Yohan Cabaye, Moussa Sissoko et Morgan Schneiderlin se tiennent prêts à prendre le relais.

Une attaque rodée

Le sélectionneur se retrouve avec un problème de riche : qui composera le trident offensif des Bleus ? Les deux matchs amicaux ont permis d'apprécier la force de frappe tricolore et la palette de choix qui s'offrent à Didier Deschamps. Olivier Giroud a fait le plein de confiance (3 buts en 2 matchs) et a séduit le public à Metz, Dimitri Payet a encore démontré son habileté sur coup de pied arrêté et les jeunes Kingsley Coman et Anthony Martial confirment leurs belles promesses dans les couloirs.

Et pour l'Euro, Didier Deschamps pourra aussi compter sur Antoine Griezmann, la nouvelle coqueluche française qui sort d'une saison de feu avec l'Atlético de Madrid. Et si nécessaire, André-Pierre Gignac peut apporter sa fougue en sortant du banc. Bref, les défenses adverses sont prévenues : les attaquants français sont en forme.