Equipe de France : Ça se bouscule sur les ailes

Voir le site Euro 2016 de football

Equipe de France : Dimitri Payet
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-05T12:53:10.656Z, mis à jour 2016-06-05T13:47:53.580Z

Suite aux deux dernières victoires de Bleus en matches de préparation, Didier Deschamps peut se montrer satisfait du rendement de ses ailiers. Mais qui débutera titulaire contre la Roumanie ?

Qui a dit qu’abus de biens pouvait nuire ? Pas Didier Deschamps en tout cas ! Car entre Antoine Griezmann, Dimitri Payet, Anthony Martial et Kingsley Coman, le sélectionneur dispose de quatre joueurs de haut niveau pour occuper les flancs de son attaque. Et il peut s’en réjouir ! Si Antoine Griezmann part comme un titulaire quasi assuré après sa saison exceptionnelle, Dimitri Payet, Anthony Martial et Kingsley Coman n’ont pas cette certitude. Mais ils font tout pour donner des maux de tête à Didier Deschamps. Les trois joueurs se distinguent grâce à leurs performances toutes plus convaincantes les unes que les autres au fil des matches de préparation.

Dimitri Payet, dans tous les bons coups contre l'Ecosse samedi : 

Payet de nouveau décisif

Encore décisif ce samedi grâce à sa frappe qui a amené le deuxième but d’Olivier Giroud et à son corner sur le but de Laurent Koscielny, Dimitri Payet offre davantage un profil de créateur. Le joueur de West Ham recherche beaucoup ses partenaires et notamment les milieux comme il l’a exprimé au micro de TF1 après le match : « J’arrive à me retrouver avec Paul (Pogba) et Blaise (Matuidi). On arrive à faire de bonnes combinaisons ». Sa qualité sur les coups de pied arrêtés est aussi un plus non négligeable.

Les trois buts des Bleus contre l'Ecosse samedi à Metz en match de préparation : 

Martial et Coman, deux provocateurs

Anthony Martial et Kingsley Coman évoluent eux dans un registre différent, plus accès sur le dribble et la provocation. Entré à la mi-temps après avoir raté le match contre le Cameroun suite à une blessure musculaire, Anthony Martial a dynamité son côté gauche. Quant à Kingsley Coman, présent en 1ère mi-temps et remplacé par Antoine Griezmann, il a une nouvelle fois été très actif en donnant le tournis plus d’une fois aux Ecossais. Leurs présences permettent aux Bleus de se projeter rapidement vers l’avant et d’exploiter des attaques rapides. Pour affronter la Roumanie vendredi, Didier Deschamps devra trancher. Mais pour faire trembler la meilleure défense des éliminatoires (seulement 2 buts encaissés), la lumière pourrait bien venir de ceux qui sortent du banc de touche. Car, titulaires ou pas, tous semblent prêts à donner le maximum. Comme l’explique Dimitri Payet, de toute façon, « ce sera un choix que le coach aura à faire. C’est mieux qu’un choix par défaut. »