Dans l'actualité récente

Equipe de France : Deschamps poursuit l'aventure malgré tout

Voir le site Euro 2016 de football

Deschamps
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-07-11T09:41:18.322Z, mis à jour 2016-07-11T11:09:37.763Z

Forcément abattu après le revers des Bleus en finale de l'Euro, Didier Deschamps a tenu malgré tout à être optimiste quant à son avenir et celui de l'équipe de France.

Mine défaite, Didier Deschamps avait le masque en conférence de presse d'après-match. Le sélectionneur sait que ce revers mettra du temps à être digéré.

« Il ne faut pas tout jeter »

Habituellement si pragmatique, Deschamps n'a pas caché sa déception et son abattement après cette défaite face au Portugal : « C'est une déception de s'arrêter là sur cette finale. Il ne faut pas tout jeter, mais on a laissé passer une chance, peut-être pas unique, mais une grande chance d'être champions d'Europe. Il n'y a pas de mots pour consoler les joueurs. La déception est immense. On a gagné ensemble, on a souffert ensemble, on a perdu ensemble. On a conscience qu'on a donné de la joie au public. Cela aurait été magnifique d'offrir le trophée chez nous. Malheureusement, ce n'est pas le cas ».

« Besoin de temps pour digérer »

La question de l'avenir du sélectionneur s'est forcément posée. Deschamps veut désormais analyser les causes de l'échec avant de repartir de l'avant, lui qui a confirmé poursuivre l'aventure jusqu'en 2018 : « Je vais rester, c'était prévu comme ça et vous le savez. Je ne vais pas penser à moi. Je suis là, j'aurai besoin de temps pour digérer. Les joueurs vont reprendre avec leurs clubs. Je vais analyser avec mon staff et on repartira pour ce qui nous attend dans deux ans. Aujourd'hui la déception prédomine. Par rapport à il y a deux ans où on était quart de finaliste du Mondial, là on est finaliste. Les jeunes vont progresser et je suis très fier de ce qu'a réalisé ce groupe. On a été au bout. On n'a pas été récompensé mais j'ai eu un groupe extraordinaire à disposition. Je suis malheureux pour eux ce soir mais ça ne s'arrête pas là, même si on prend un gros coup sur la tête, ça laisse envisager des jours meilleurs et un avenir intéressant ».

L'ancien capitaine des Bleus retient également l'engouement des Bleus pour cet Euro : « Depuis notre qualification pour le Mondial contre l'Ukraine (en novembre 2013), il y a un changement d'atmosphère. Le soutien qu'il y a eu est très agréable et positif et je suis très déçu pour les millions de supporteurs français. Aujourd'hui, c'est difficile de relativiser et de voir les points positifs ».

► <strong>Elaborez votre onze-type de l'Euro 2016 en cliquant ici</strong>

en savoir plus : Equipe de France de Football