Dans l'actualité récente

Equipe de France : Deschamps va-t-il changer de système ?

Voir le site Euro 2016 de football

Didier Deschamps
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-27T16:32:49.165Z, mis à jour 2016-06-27T16:32:51.596Z

Avec les suspensions de Rami et Kanté et la seconde période convaincante des Bleus face à l'Irlande dimanche, Didier Deschamps pourrait être tenté de changer son système tactique habituel.

4-3-3 ou 4-2-3-1 ? Didier Deschamps semble hésiter entre deux systèmes depuis le début de cet Euro. Utilisé en seconde période du huitième de finale face à l'Irlande, le deuxième système offre l'avantage de placer plusieurs cadres à leur meilleur place.

Plusieurs tests non-concluants

On ne peut pas reprocher au sélectionneur français d'être entêté. Après avoir mis en place un immuable 4-3-3 depuis le Mondial 2014, l'ancien milieu de terrain semble plus enclin à changer de système dans cet Euro. Après une prestation poussive dans son système classique en ouverture face à la Roumanie (2-1), Deschamps a voulu disposer son équipe en 4-2-3-1 contre l'Albanie. Un système qui a permis de voir Payet évoluer dans l'axe derrière Giroud avec les flèches Martial et Coman sur les ailes. Mais le déséquilibre permanent de l'équipe, Matuidi et Kanté étant systématiquement livrés à eux-mêmes sur les phases défensives, ont conduit le sélectionneur à changer de système dès la pause. Retour au 4-3-3 ensuite face à la Suisse et l'Irlande. Mais après un premier acte en-dessous de tout, le champion du monde 1998 a encore décidé de modifier la mise en place de sa formation.

Et contrairement à l'Albanie, il a donné plus de consistance à son 4-2-3-1. Avec le positionnement de Griezmann derrière Giroud, le décalage de Payet à gauche et un duo Matuidi-Pogba pour solidifier le milieu. Pari convaincant. Face à des Irlandais émoussés par les efforts consentis en première période, les Bleus se sont amusés à varier leurs offensives sur toute la largeur. Surtout, on a vu des cadres placés dans les meilleures dispositions.

Pogba et Griezmann ont retrouvé leur niveau

Héros du match, avec un doublé salvateur, Antoine Griezmann a évolué là où il se sent le mieux : dans l'axe. Bridé sur l'aile droite, le joueur de l'Atlético a retrouvé toute son influence derrière Giroud« Dans l’axe, c’est là que je joue toute l’année et où j’ai mes repères. Mais que je doive jouer dans l’axe ou ailleurs c’est avec plaisir car je donnerai tout pour le coach et l’équipe. Pour moi, c’est comme ça toute l’année avec l’Atlético ». Ses partenaires n'ont d'ailleurs pas tardé à louer sa prestation axiale, comme Adil Rami« Quand il est en 10 ou en faux numéro 9, il est super dur à prendre. Je suis bien placé pour dire ça, parce que quand je joue contre lui (Ndlr : avec Séville en Liga), c’est chiant et c’est dur ».

Autre bénéficiaire de ce changement, Paul Pogba. Pourtant, Deschamps a tout fait pour le mettre dans les meilleurs conditions dans un premier temps au poste de relayeur gauche en reléguant Blaise Matuidi à droite, un poste où le Parisien n'a pas existé. Mais cela n'a pas changé pour autant son rendement. Repositionné au côté de Matuidi dans un milieu à deux, le Turinois a retrouvé des jambes. Face au jeu, il a semblé plus à l'aise, comme libéré. Avec quatre éléments offensifs devant lui, il n'avait plus autant la responsabilité du jeu français. Et cela a grandement contribué à améliorer sa performance où il a semblé moins se disperser dans l'entrejeu.

Un système en fonction de l'adversaire

L'Angleterre ou l'Islande ? L'adversaire proposé par les Bleus en quart de finale pourrait bien amener Deschamps à opter pour deux systèmes différents. Si les Islandais créent la surprise, le sélectionneur pourrait bien choisir à nouveau ce 4-2-3-1 face au bloc resserré d'en face. En revanche, si les Anglais venaient à affronter les Bleus, nul doute que la prudence serait de mise. On pourrait alors revoir l'habituel 4-3-3 avec la solution Cabaye (N'Golo Kanté étant suspendu) pour accompagner Matuidi et Pogba. Histoire de contrecarrer les plans d'une sélection anglaise offensive dans cet Euro.

en savoir plus : Equipe de France de Football