Dans l'actualité récente

Equipe de France : Giroud se réjouit de l’absence de Cana

Voir le site Euro 2016 de football

Olivier Giroud
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-06-12T10:13:15.015Z, mis à jour 2016-06-12T10:24:35.137Z

Lorik Cana expulsé face à la Suisse samedi, le capitaine de l’Albanie manquera mercredi le duel face aux Bleus. Pas forcément une mauvaise nouvelle aux yeux d’Olivier Giroud.

Lorik Cana a été le premier joueur à voir rouge dans cet Euro 2016. Le capitaine de l’Albanie a regagné plus tôt que prévu les vestiaires face à la Suisse (1-1) samedi. Après un premier carton jaune (23ème), l’ancien Marseillais a été expulsé pour avoir commis une main volontaire aux abords de sa surface. Cana a laissé ses coéquipiers jouer à 10 pendant presqu’une heure et il manquera surtout un rendez-vous qui lui tenait à cœur depuis le tirage au sort en décembre : le duel face à l’équipe de France au Stade Vélodrome mercredi lors de la deuxième journée du groupe A.

« Pas une mauvaise nouvelle » pour les Bleus

Avant d’aller rencontre les journalistes à Clairefontaine, le fief des Bleus en région parisienne, Olivier Giroud a regardé quelques bribes du succès des Helvètes face à l’Albanie. « J’ai vu que Lorik Cana avait été expulsé. Ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour nous. Malheureusement pour lui. On s’attend à un match difficile. On a une petite revanche à prendre même si ce sera un tout autre match. Il faudra le gagner », a souligné le buteur des Gunners. Il garde en travers de la gorge le revers de l’équipe de France face à l’Albanie (1-0) sur un but de Kaçe à Elbasan dans le cadre des éliminatoires de l’Euro même si ce match comptait pour du beurre pour les Bleus. « On n’avait pas fait notre meilleur match, c’est sûr. L’Albanie avait montré des qualités de générosité et de détermination assez exceptionnelles. Ils m’avaient surpris. Ils avaient joué avec beaucoup de cœur et de gaz », se souvient Giroud.


Sur sa lancée au Vélodrome ?

Incapables de l’emporter face à l’Albanie lors de leurs deux dernières confrontations (1 nul, 1 défaite), les joueurs de Didier Deschamps en ont tiré des enseignements et éviteront de se faire surprendre au Stade Vélodrome. Ils pourront s’appuyer sur un Giroud en grande forme. Auteur de l’ouverture du score de la tête face aux Roumains, l’attaquant tricolore est devenu une machine à marquer avec les Bleus cette année. Il reste sur une série de 8 buts en 8 matches et ne compte pas s’arrêter là : « Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Plusieurs personnes m’ont dit que j’avais tendance à être meilleur dans l’adversité. Je n’ai pas envie d’avoir à me battre contre les médisants. Pour en revenir à mes statistiques, je me sens bien dans ce système. J’ai acquis beaucoup de confiance dans cette équipe de France. Je prends beaucoup de plaisir et j’essaie de tout donner. Je reste sur une bonne série, j’ai envie de la poursuivre.» Déjà très sollicité samedi face à la Suisse, le gardien albanais, Etrit Berisha, aura sans doute davantage de travail face à l’équipe de France. Et Giroud ne sera pas le seul danger pour lui. Il devra surveiller d’un coin de l’œil un certain… Dimitri Payet.


en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : France - Albanie