Dans l'actualité récente

Equipe de France : Griezmann aime les grands matches

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016 - France-Irlande (2-1) : après en avoir bavé, Griezmann se donne de l'Eire
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-27T07:43:29.308Z, mis à jour 2016-06-27T07:44:24.555Z

Décisif face à l'Irlande, en inscrivant un doublé, Antoine Griezmann est entré pour de bon dans son Euro. Le joueur de l'Atlético aime quand le niveau s'élève.

« Chi va piano va sano » : ce proverbe italien correspond plutôt bien à Antoine Griezmann. L'attaquant des Bleus est en train de monter en puissance après un début d'Euro timide, voire préoccupant. L'habitude de la gestion des grands rendez-vous.

Tancé puis choyé par son entraîneur

Le natif de Mâcon aime démarrer doucement. Pour finir fort. Que ce soit en club ou en sélection, l'attaquant français ne cherche jamais à précipiter les choses. Ce n'est pas un hasard si, à ses débuts en équipe de France, il a souvent été décisif en sortant du banc. Désormais, le joueur de l'Atlético prend ses responsabilités. Une nouvelle dimension qui porte un nom : Diego Simeone, son entraîneur en club. L'Argentin a souvent tancé son joueur jusqu'à affirmer quelques mois après son arrivée : « Nous espérons que le jeune joueur important qu'il est commence à devenir un homme et un joueur tout aussi important ».

Une manière de bousculer le Français, arrivé dans un certain confort. Quasiment deux ans plus tard, Griezmann est devenu un homme et son entraîneur n'a pas tardé à le placer au plus haut dans la hiérarchie : « Aujourd'hui, il est sûrement parmi les trois meilleurs joueurs du monde ». Et pour cause. Sa saison passée avec l'Atlético l'a littéralement transformé.


Décisif en Ligue des champions

Le costume de héros, Griezmann a désormais l'habitude de le porter. Véritable sauveur des Bleus face à l'Irlande, avec un doublé décisif qui a retourné une situation bien compromise dans ce huitième de finale de l'Euro, l'ancien attaquant de la Real Sociedad a brillé cette saison avec l'Atlético en marquant 32 buts toutes compétitions confondues/ Et non des moindres. Seul buteur du derby madrilène à Bernabeu fin février (0-1), il a participé activement au bon parcours européen des Colchoneros. En quart de finale, il a éliminé à lui seul le tenant du titre, le FC Barcelone, en inscrivant, encore, un doublé au retour (2-0). Lors du tour suivant, face au Bayern, son équipe est dominée. Malgré la défaite au retour (2-1), son but inscrit à l'extérieur vaut cher. Et envoie son club vers une deuxième finale de C1 en trois saisons.

Malheureusement pour lui, l'international français sera moins fringant en finale, en loupant notamment un penalty. Il faut dire que cette saison fut harassante avec 67 matches disputés depuis le mois d'août dernier. Et les interrogations furent nombreuses concernant son état de forme avant cet Euro. Mais l'ouverture du score tardive mais précieuse face à l'Albanie, en poule (2-0), puis ce doublé en trois minutes face à l'Irlande (2-1) ont au moins dissipé les quelques doutes l'entourant. La suite s'annonce prometteuse !



en savoir plus : Equipe de France de Football