Dans l'actualité récente

Equipe de France : Et Griezmann refait (déjà) surface !

Voir le site Euro 2016 de football

Antoine Griezmann
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-16T09:52:02.718Z, mis à jour 2016-06-16T10:03:54.331Z

Décisif après son entrée en jeu en inscrivant le but libérateur contre l’Albanie, le joueur de l’Atletico Madrid a démontré qu’il faudrait bien compter sur lui lors de cet Euro.

Remplaçant d’entrée de match contre l’Albanie mercredi (2-0), Antoine Griezmann n’a pas raté son entrée en jeu. Le dernier finaliste de la Ligue des Champions avec l’Atletico Madrid a su progressivement trouver des décalages dans le jeu et surtout être une nouvelle fois décisif en inscrivant le premier but du match de la tête. Mais surtout, le jeune attaquant (25 ans) a fait preuve de caractère. Les critiques qui se sont abattues sur lui après sa prestation ratée contre la Roumanie 5 jours plus tôt ne l’ont pas inhibé. Griezmann a même semblé se servir de ce qui a pu être dit sur son compte comme du choix de Didier Deschamps de se passer de lui d’entrée de jeu. Le tout sans broncher. « Il n’aurait pas fait cette entrée s’il n’avait pas compris », confirme le sélectionneur des Bleus.

6 de ses 8 buts en Bleus après être entré en jeu

Après son interminable saison avec l’Atletico Madrid (Griezmann a disputé mercredi contre l’Albanie son 63ème match officiel), Didier Deschamps estime que son attaquant a aussi besoin d’être « géré ». Le technicien sait par ailleurs que son feu follet est souvent décisif quand il sort du banc. Ses statistiques sont même éloquentes. Antoine Griezmann a inscrit 6 de ses 8 buts en Bleus en entrant en jeu ! Sa fraîcheur, sa science des appels et du placement ou encore bien sûr son état d’esprit n’ont pas d’égal quand il s’agit de dynamiter une défense usée en fin de rencontre.

Griezmann sur TF1 : « Il faut que je sois proche de la surface »

L'interview d'Antoine Griezmann au micro de TF1 : De là à rester le « super remplaçant » pendant toute la compétition ? Probablement pas. Antoine Griezmann a prouvé qu’il pouvait se montrer utile d’entrée de jeu. Il sait aussi analyser ses défauts pour optimiser son apport. En témoigne sa phrase après le match au micro de TF1 : « Il faut que je sois proche de la surface. C’est là que je suis le plus dangereux ». Plus Griezmann dézone sur le terrain, plus ses coéquipiers ont des difficultés à le trouver. Gageons qu’il s’éparpillera moins sur le désormais pour poursuivre sur sa lancée et continuer à monter en puissance lors de cet Euro !

L'interview d'Antoine Griezmann au micro de TF1 :


en savoir plus : Euro 2016 : France - Albanie, Equipe de France de Football