Dans l'actualité récente

Equipe de France : Jallet, la discrétion du travailleur

Voir le site Euro 2016 de football

Christophe Jallet avec la France
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-04T15:25:11.907Z, mis à jour 2016-06-04T15:38:31.640Z

Travailleur acharné, Christophe Jallet s’apprête à disputer sa toute première compétition internationale. Avec l’enthousiasme d’un débutant.

Christophe Jallet a beau avoir 32 ans, il n’en reste pas moins un débutant chez les Bleus. Appelé pour la première fois en 2012, il a régulièrement fait partie de la liste de Didier Deschamps. Mais ne va disputer que sa première grande compétition...

Cinq matches de l'Euro 2016 en Ultra HD sur TF1 !


Des débuts tonitruants

Auteur d’un bon parcours au PSG, où il a su être un des rares éléments avec Matuidi à conserver son poste après l’arrivée du Qatar, Christophe Jallet a été oublié par Laurent Blanc lors de l’Euro 2012. Mais séduit par son profil, Didier Deschamps l’a sélectionné d’entrée de prise de fonction en août 2012. En balance avec Mathieu Debuchy et Anthony Réveillère, il participe à plusieurs matches et marque même un but spectaculaire sur un centre-tir involontaire face à la Biélorussie en septembre 2012 (3-1).

La suite est toutefois moins rose pour le latéral droit. Victime d’une certaine concurrence au PSG lors de la saison 2013-2014, il joue moins et loupe la Coupe du monde au Brésil. Il doit alors quitter la pression de la capitale pour rejoindre Lyon. Plus performant, il est finalement rappelé par Deschamps en octobre 2014, soit 18 mois après sa dernière sélection.

Une saison plus mitigée à Lyon

Après avoir brillé avec l’OL lors de sa première saison (2ème du championnat), la confirmation fut compliquée pour Jallet. Dans une équipe en perdition, il a peiné à élever son niveau de jeu. Entre blessures et méformes, il a, de plus, subi la concurrence du Brésilien Rafael. Comme souvent, toutefois, il a su travailler dans l’ombre pour regagner sa place en fin de saison. Et profite de la blessure de Debuchy pour gagner son billet pour sa première compétition internationale. Avec détermination, comme il l’a déclaré en conférence de presse cette semaine : « Je suis vraiment très heureux de faire partie de cette aventure. Mon rôle dans ce groupe est déjà d’apporter mes qualités sur le terrain. Peu importe le temps de jeu qu’on me donnera, je suis à 200% avec le groupe, avec l’équipe, avec le maillot bleu pour réaliser la meilleure compétition possible. Je suis quelqu’un d’assez positif dans la vie. J’espère transmettre ça à tous mes coéquipiers dans la vie de groupe, au jour le jour ».