Dans l'actualité récente

Equipe de France : Mangala aura-t-il sa chance ?

Voir le site Euro 2016 de football

Mangala : 'A partir du moment où Suarez part dans mon dos...'
Par Christopher LE CAER|Ecrit pour TF1|2016-06-04T15:31:19.499Z, mis à jour 2016-06-04T15:37:35.005Z

Régulièrement appelé par Deschamps en équipe de France, Eliaquim Mangala va vivre son premier Euro. Dans une défense bleue à reconstruire, le joueur de City ne part pas avec la faveur des pronostics.

Appelé pour la première fois par Deschamps pour la tournée d’été en Amérique du Sud, Mangala (25 ans) honore sa première sélection le 5 juin 2013 contre l’Uruguay (0-1). En suivra six autres. En attendant de nouvelles capes à l’Euro ?

Les débuts de Mangala en équipe de France :


Défenseur le plus cher du monde

Comme Griezman, Mangala n’a jamais joué en club en France. A 16 ans, il intègre le centre de formation du Standard de Liège et devient en 2009 le premier buteur de l’histoire du club belge en Ligue des champions. C’était face à Arsenal. Le grand défenseur central est ensuite transféré à Porto en 2011. En août 2014, il devient à 23 ans le défenseur le plus cher de l’histoire en quittant le club portugais pour Manchester City contre 53,8 millions d’euros.

Eliaquim le Belge

Formé en Belgique où ses parents ont déménagé quand il avait 5 ans, le natif de Colombes aurait pu faire partie de la liste de Marc Wimots. Il avait même décliné une convocation chez les -18 ans belges pour honorer sa première sélection en équipe de France Espoirs. C’était en novembre 2009 face à la Tunisie.

Mangala le joker

Pour l’Euro, une incertitude plane encore sur le deuxième défenseur qui accompagnera Koscielny dans l’axe. Rami n’ayant pas convaincu face au Cameroun, Deschamps pourrait donner sa chance au Citizen à grand gabarit (1,87m) et athlétique, pour imposer sa puissance dans les duels. Mais l’association Koscielny-Mangala a été très peu alignée. En tout, les deux hommes ont été associés que 135 minutes, contre l’Uruguay (0-1) en juin 2013, puis face au Paraguay (1-1) en juin 2014. Autre problème : Deschamps mise sur le droitier Koscielny sur l’axe gauche, son poste à Arsenal et en équipe de France. Intégrer le gaucher Eliaquim Mangala reviendrait à lui faire changer de poste, au risque de chambouler un secteur de jeu déjà à la peine. Et le joueur de City n’a pas réellement convaincu par sa relance et ses sautes de concentration. Enfin, il manque sans doute d’expérience internationale puisqu’il n’a disputé que des matchs amicaux avec les Bleus.