Dans l'actualité récente

Equipe de France : Martial et Gignac en forme à l’entraînement

Voir le site Euro 2016 de football

Martial lors du match France Albanie
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-05T10:11:42.622Z, mis à jour 2016-07-05T10:42:48.830Z

Lundi, les remplaçants de l’équipe de France ont eu droit à un entraînement d’une heure tandis que les titulaires face à l’Islande ont suivi un décrassage.

A trois jours de leur demi-finale face à l’Allemagne, les titulaires de l’équipe de France ont consacré leur journée de lundi à la récupération au lendemain de leur large succès face à l’Islande (5-2). Pogba, Evra, Matuidi, Sissoko et Sagna ont fait quelques tours de terrain histoire de se dégourdir les jambes. Les autres membres du onze du départ tricolore se sont contentés d’un léger programme en salles. Coman, entré en jeu en seconde période lors du quart de finale au Stade de France, s’est joint à eux et n’a pas pris part à l’entraînement d’une heure des remplaçants sur le terrain Pierre Pirabot de Clairefontaine.

La frappe supersonique de Martial

Avant de se retrouver tous ensemble ce mardi pour commencer à travailler tactiquement leur prochain match face aux Allemands, les remplaçants des Bleus n’ont pas ménagé leurs efforts pour montrer à Didier Deschamps qu’ils sont toujours mobilisés avant d’attaquer la dernière ligne droite de cet Euro. Après quelques ateliers de courses et un toro, ils ont terminé la séance par une opposition sur terrain réduit. Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter officiel de l’équipe de France, on a pu s’apercevoir qu’Anthony Martial et André-Pierre Gignac ont fait parler la poudre avec de jolis buts. L’ancien Monégasque a notamment trompé Costil d’une frappe supersonique.


Gignac et Coman, les jokers de la seconde période

Depuis le début de la phase finale, le sélectionneur tricolore a fait systématiquement confiance à André-Pierre Gignac et Kingsley Coman pour apporter un nouveau souffle en seconde période. Contre l’Irlande en huitième de finale, l’entrée en jeu du Bavarois s’est révélée payante. Contre l’Islande, il s’agissait plus de préserver les titulaires avant un enchaînement de trois matches en huit jours en cas de qualification pour la finale. Gignac a permis à Giroud de ne pas récolter un carton jaune, synonyme de suspension pour la demie. De leur côté, Rami et Kanté, en tribunes au Stade de France dimanche soir, veulent prouver à Didier Deschamps qu’ils méritent de reprendre leur place de titulaire face aux Allemands jeudi.

en savoir plus : Equipe de France de Football