Dans l'actualité récente

Equipe de France : Martial, l'ascension fulgurante

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-09T09:26:18.114Z, mis à jour 2016-06-09T15:14:58.160Z

A seulement 20 ans, Anthony Martial a déjà tout d'un grand. En l'espace de deux saisons, l'attaquant français est passé par tous les états. Et a su se montrer solide pour affronter tous les obstacles.

Formé à Lyon, révélé à Monaco

Pur produit du centre de formation de l'Olympique Lyonnais, Anthony Martial n'a jamais vraiment eu sa chance sur les bords du Rhône. Recruté à l'été 2013 par l'AS Monaco, il met un an et demi à bien s'intégrer. Sous le commandement de Leonardo Jardim, l'attaquant vit des débuts difficiles en étant notamment entré en jeu, puis remplacé lors d'un même match à Nantes. Décrit comme nonchalant et trop introverti, il finit pourtant par s'imposer. 2015 lui ouvre ainsi pas mal de possibilités après une deuxième partie de saison canon au cours de laquelle il participe activement au bon parcours de l'ASM en Ligue des champions (quart de finaliste). Très courtisé l'été suivant, celui que l'on compare beaucoup à Thierry Henry choisit alors de poursuivre sa carrière outre-Manche, à Manchester United. Et s'apprête à affronter la pression du montant de son transfert (80 millions d'euros).

Première saison convaincante à MU

Sous les ordres du charismatique Van Gaal, Martial marque dès son premier match face à Liverpool (3-1). Cette saison, il aura inscrit au total 17 buts et adressé 12 passes décisives. Utilisé attaquant de pointe ou, plus souvent, ailier gauche, l'international français n'a rien perdu de son influence et s'est imposé comme un des éléments-clés de Manchester United malgré la saison moyenne du club (5ème en championnat, vainqueur de la FA Cup). Une preuve, s'il en fallait, de sa force de caractère.

La passe décisive de Martial face à l'Allemagne :


En Bleu, des performances remarquées

Appelé pour la première fois par Didier Deschamps en août dernier, Anthony Martial a de suite convaincu le sélectionneur par ses qualités de percussion sur l'aile gauche. Le plus souvent utilisé à ce poste, il a déjà réussi quatre passes décisives en neuf sélections. Pas mal pour un jeune d'à peine 20 ans qui rêve d'imiter Thierry Henry et David Trézéguet, sacrés en Bleu à son âge. Discret, Martial n'en est pas pour autant une vraie force de la nature, comme l'a récemment décrit son frère Dorian à l'AFP : « Il a toujours été attendu depuis tout petit. On sait qu'il a la tête sur les épaules. Quand il était petit, il avait un sacré caractère, il y avait pas mal d'embrouilles entre nous. Nos parents étaient derrière nous avec leur discipline stricte. (...) C'est lui le plus chambreur de la famille en plus. Même s'il a l'air réservé, entre nous il est... dynamique on va dire! ». Un dynamisme qui ne sera pas de trop pour conduire l'attaque tricolore.

en savoir plus : Equipe de France de Football