Dans l'actualité récente

Suisse-France : Vous n’avez pas été rassurés !

Voir le site Euro 2016 de football

Sagna et Rami
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-20T16:13:54.364Z, mis à jour 2016-06-21T08:54:47.165Z

Après Suisse-France de dimanche (0-0), vous êtes 64 % à rester pessimistes pour la suite de l’aventure des Bleus lors de ce Championnat d’Europe.

La prestation de l’équipe de France dimanche contre la Suisse (0-0) ne vous a pas totalement convaincue pour la suite. Sur un sondage réalisé ce lundi sur la page Tweeter de Téléfoot, vous êtes même 64 % à ne pas vous dire rassurés. Et ce malgré la première place acquise. Et ce en dépit des occasions franches de la rencontre. 


Il faudra revoir la défense face à de grands attaquants

Avouons-le. Terminer en tête du groupe A, c’est forcément bien. Mais, cela ne peut pas rester non plus une référence. Que ce soient la Roumanie, l’Albanie ou la Suisse, aucune de ces trois formations n’est un cador du continent. Aucune ne présente non plus suffisamment d’arguments offensifs pour laisser penser que l’arrière-garde des Bleus est insubmersible. La défense française a plutôt bien fait ce qu’elle avait à faire, mais il faudra voir si elle peut résister à des passeur et buteurs plus inventifs. Et ce peut-être dès les huitièmes de finale. Comment réagirait par exemple Adil Rami face Robert Lewandowski ? Ou bien Patrice Evra devant Eden Hazard ?


Payet, l’arbre qui cache la forêt ?

Vous avez aussi dû le remarquer. L’équipe de France a beaucoup de difficultés à inscrire des buts avant les fins de matches, voire à marquer tout court. Pas sûr que ce soit plus facile devant des blocs aussi solides et compacts que l’Allemagne et l’Italie. Dimitri Payet ne sera pas toujours l’homme providentiel. Quand la barre transversale s’en mêle comme dimanche, la France ne gagne pas. Autre sujet d’inquiétude, le manque de maîtrise dans le jeu. Dimanche, à Lille, les Bleus n’ont eu que 41 % de possession. De quoi laisser planer de légitimes doutes, surtout si Didier Deschamps et ses hommes venaient à affronter plus tard dans la compétition une formation comme l’Espagne très à l’aise dans la confiscation du ballon. Mais attendons les huitièmes pour tirer davantage d'enseignements !


en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : Suisse - France