Dans l'actualité récente

Equipe de France : Schneiderlin se tient prêt au cas où...

Voir le site Euro 2016 de football

Deschamps envisage de faire tourner avec Schneiderlin, Sagna et Digne
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-06-07T11:58:34.944Z, mis à jour 2016-06-07T14:46:39.464Z

Comme en 2014, Morgan Schneiderlin a été appelé à la dernière minute pour intégrer la liste des 23 et pallier au forfait de Diarra. Son temps de jeu devrait être limité pendant l’Euro.

Morgan Schneiderlin commence à en avoir l’habitude. Comme en 2014 lors du Mondial brésilien, le milieu de terrain de 26 ans faisait partie de la liste des réservistes de Didier Deschamps avant d’intégrer la liste des 23 à la faveur d’un forfait de dernière minute. Après Clément Grenier il y a deux ans, Schneiderlin a remplacé Lassana Diarra dans le groupe tricolore pour l'Euro 2016.

Le parcours atypique de Schneiderlin :



0 minute jouée en préparation

L’ancien joueur de Southampton n’a pas eu l’opportunité d’entrer en jeu contre l’Ecosse le week-end dernier. Il attaque donc l'Euro sans aucune minute de jeu lors de la préparation à l'instar de cinq de ses coéquipiers (Costil, Mandanda, Jallet, Umtiti et Mangala). Sa dernière sélection remonte au match amical face à l’Angleterre (2-0) en novembre puisque le sélectionneur lui avait préféré N’Golo Kanté pour les deux matches du mois de mars face aux Pays-Bas et à la Russie. Pour sa première saison sous le maillot des Red Devils, Schneiderlin a vécu une saison mitigée. Il n’a pas été assez décisif (seulement 1 but en Premier League) et Louis Van Gaal l’a parfois relayé sur le banc comme lors de la finale de la Cup.


Aucune entrée en jeu au Brésil

Dans le milieu de terrain des Bleus, l’Alsacien apparaît comme la troisième option au poste de sentinelle derrière Kanté et Cabaye. Il peut également dépanner un peu plus haut mais là aussi, la concurrence est rude avec les intouchables Matuidi et Pogba. Avant d’attaquer cet Euro à domicile, Schneiderlin se tient tout simplement prêt si on fait appel à lui : «Je suis prêt à être le meilleur possible avec le temps de jeu qu’on va me donner. » Le Mancunien espère tout de même grappiller quelques minutes de jeu pendant la compétition. En 2014, il s’était contenté de soutenir de la voix ses coéquipiers lors des cinq rencontres disputées par l’équipe de France au Brésil.