Dans l'actualité récente

Equipe de France: Une défense en chantier

Voir le site Euro 2016 de football

Hymne France Cameroun
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-06-01T11:08:50.827Z, mis à jour 2016-06-01T11:08:52.696Z

C’est la question qui interpelle tous les spécialistes et les supporters de l’équipe de France. La défense des bleus sera-t-elle assez solide pour l’Euro 2016 ?

Deux buts encaissés contre les Pays-bas, puis deux à nouveau contre la Russie, et même tarif une nouvelle fois contre le Cameroun. A chaque sortie des Bleus, de nouvelles questions se posent sur leur défense. Suite aux absences de Varane, Sakho et Matthieu, le chantier défensif est plus vaste qu’il ne devrait être.


Des circonstances atténuantes

Contre le Cameroun, la moyenne d’âge de la défense des Bleus était de 32 ans. Expérience certes, mais surtout fébrilité. Bien sûr l’intégration tardive d’Adil Rami peut expliquer quelques errements. Qui plus est, champion d’Europe avec Séville, il n’a pas eu la même préparation physique que le reste du groupe. Malgré tout, les maux défensifs des Bleus durent depuis un certain temps. 

Depuis 2016, Didier Deschamps n’a jamais pu aligner la même défense lors des matchs amicaux. Seul Evra a répondu présent à chaque fois. Dans ces conditions, il est en effet compliqué de travailler les automatismes. Et si l’on ajoute l’absence récente de Lassana Diarra, c’est tout le système défensif des Bleus qui est à revoir. Et cela à seulement quelques jours du début de la compétition.


L’attaque la meilleure des défenses ?

Mais si les Bleus ont encaissé 6 buts en 3 rencontres, ils en ont aussi inscrit 10 ! Mais il est important pour le sélectionneur de trouver une solution à ce manque de solidité défensive. Samedi, contre l’Ecosse, il pourrait alors reconduire la même défense que contre le Cameroun pour justement donner du temps de jeu à ces quatre arrières (Sagna-Rami-Koscielny-Evra) et les habituer à travailler ensemble. Pour Rami et Koscielny, ça semble une certitude dans la mesure où Didier Deschamps a insisté sur le risque d’aligner deux gauchers dans l’axe. 

Mais il existe une statistique que Didier Deschamps pourrait aussi leur rappeler. Lors du championnat d’Europe en 2000, les Bleus avaient encaissé 6 buts en 6 matches. Et pourtant, cela n’avait pas empêché l’actuel sélectionneur de soulever le trophée en finale. Et si finalement la meilleure des défenses était l’attaque ?