Dans l'actualité récente

Espagne : Après la déconvenue, quelle équipe pour 2018 ?

Voir le site Euro 2016 de football

La Roja !
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-06-29T08:52:31.795Z, mis à jour 2016-06-29T09:39:26.195Z

L'élimination contre l'Italie marque pour l'Espagne la fin d'un cycle ô combien glorieux. Avec quels joueurs la Roja va-t-elle pouvoir tourner la page.

Cette fois c'est terminé. La Coupe du Monde 2014 n’était pas qu'un avertissement, la période dorée du football espagnol semble bien révolu. Avec la retraite de l'immense Casillas, c'est tout une génération qui doit laisser sa place. Rassasiés, les Ramos, Iniesta, Busquets, Silva ou autres, pourraient passer le flambeau à une nouvelle génération qui n'a pas encore connu la consécration internationale.

Nous avons imaginé une équipe composée de joueurs de 25 ans maximum et au palmarès international vierge susceptible de prendre la relève : 


1464421 Spain

Remplaçants : Rico, Gaya, Carvajal, Serig Roberto, Suarez, Deulofeu, Alcacer


La défense :

Le nouveau taulier c'est lui, De Gea est parti pour s'inscrire dans la durée avec, poursuoi pas, le brassard sur le bras.

Point faible de cette Roja, la charnière centrale aura beaucoup de mal à faire oublier le duo Piqué-Ramos qui pourrait faire des heures supplémentaires. Sur les côtés à l'inverse, l'avenir semble assuré alors même que Jordi Alba a de beaux jours devant lui. Bellerin et Bernat, titulaires dans les plus grands clubs européens ont tout pour verrouiller les postes de latéraux.

Le milieu :

Un trio mixant les trois géants d'Espagne, le barcelonais Thiago en pointe basse accompagné des madrilènes Isco et Koke pour assurer l'animation. Ce dernier devrait prendre les clés du camion, le nouveau meneur de la Roja, ce doit être lui !

L'attaque :

Avec le retour de Morata au Real, c'est une attaque 100% madrilène qui se dessine. Le buteur merengue a prouvé lors de cet Euro qu'il avait les épaules avec ses 3 réalisations. Autour de lui, Lucas Vazquez et Saul Niguez apporteront la percussion nécessaire.

Le style :

Avec la fin de la génération Xavi-Iniesta, c'est sans doute la fin du Toque guardiolesque tel que l'a connu l'Espagne ces dernières saisons. Si le jeu de possession devrait bien évidemment perdurer, on peut imaginer que cette équipe pourrait se projeter plus rapidement que ses devancières. 

Cependant, tout reste en suspend tant que le remplaçant de Del Bosque qui devrait partir, ne sera pas arrivé.

en savoir plus : Equipe d'Espagne de Football