Espagne - République tchèque : L'analyse du match

Voir le site Euro 2016 de football

Gerard Piqué
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-06-13T15:45:02.623Z, mis à jour 2016-06-13T16:38:31.570Z

Lundi à Toulouse, les Espagnols doubles tenants du titre l'emportent 1-0 grâce à un but de Piqué en fin de rencontre. Les voilà bien lancés dans le groupe D.

Les doubles champions d'Europe se sont fait peur. Longtemps dominateurs, mais pas réalistes, les Espagnols ont failli se contenter d'un match nul sur la pelouse du stadium à Toulouse. Finalement, un but de Gerard Piqué a permis à l'Espagne de remporter sa première rencontre de l'Euro face à des Tchèques peu dangereux. 

Le fait du match : la tête victorieuse de Piqué

Il a fallu attendre la 87e pour que le verrou tchèque craque. Le salut est venu du défenseur du Barça Piqué. A la suite d’un corner, Iniesta, bien décalé par Pedro, adresse un centre millimétré repris de la tête de Gerard Piqué. Cech, impeccable durant 1h20 est battu. Ce coup de tête salvateur permet à l’Espagne de s’imposer par le plus petit des écarts après avoir longtemps buté contre l'excellent gardien ou des sauvetages peu conventionnels de la défense tchèque.

L’homme du match

Il a longtemps repoussé l’inéluctable. Alors que les vagues espagnoles se succédaient, que sa défense pliait, le gardien d’Arsenal, lui, n’a pas cédé. Multipliant les arrêts, les sorties pleine d’autorité ou le jeu au pied précis, Petr Cech a permis à la République tchèque de résister. Il a repoussé les occasions de Morata (16ème) et a su jaillir, entre autres, dans les pieds de David Silva. Avant finalement de craquer.

Le top : Andrès Iniesta

On ne présente plus Iniesta. Toujours juste, précis et visionnaire, il aura été de tous les bons coups de la Roja. Ses statistiques parlent pour lui : plus de 100 ballons joués et impliqué dans cinq occasions de son équipe. Il délivre la passe décisive pour le but de Piqué.

Le flop : Alvaro Morata

L’attaquant espagnol s’est procuré deux occasions franches qui auraient pu débloquer beaucoup plus tôt le match. Sur la première, il bute contre un Cech inspiré. Sur la seconde à la 28ème, parfaitement lancé par Iniesta, Morata rate le cadre. D’une manière générale, c’est l’ensemble de l’attaque espagnole qui a été défaillante ne concrétisant pas ses nombreuses occasions.

Le chiffre du match : 100

Cet Espagne-République tchèque marquait la 100ème sélection de David Silva. L’infatigable milieu de terrain a encore fourni beaucoup de travail. Ses passes millimétrées ont permis de casser les lignes tchèques. Il s’est même procuré un face-à-face, perdu, avec Cech.

Le match vu de Twitter




Et maintenant ?

L’Espagne rejoint la Croatie en tête du classement du groupe D. Prochain adversaire pour la Roja, la Turquie (vendredi à 21 heures à Nice). Les Tchèques affrontent les Croates à Saint-Etienne le même jour à 18 heures.  

en savoir plus : Euro 2016 : Espagne - République Tchèque