Dans l'actualité récente

Espagne : Les succès en C1 du Real Madrid ne réussissent pas à la Roja

Voir le site Euro 2016 de football

Florenzi et Ramos
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-28T16:28:31.374Z, mis à jour 2016-06-28T21:48:38.538Z

Éliminée de l’Euro après sa défaite face à l’Italie (2-0) en huitièmes de finale, l’Espagne est encore passée au travers après un succès du Real Madrid en Ligue des champions. Étonnant mais vrai.

Le Real Madrid et l’équipe d’Espagne ne sont pas compatibles. C’est le triste constat qu’il faut faire après l’élimination de la Roja, lundi, en huitième de finale de l’Euro face à l’Italie d’Antonio Conte (2-0). Complètement avalée dans l’envie et surtout tactiquement par la Squadra, l’équipe d’Espagne n’a jamais réellement vu le jour lors de cette rencontre, qui lui a enlevé le dernier titre qu’elle avait encore dans les mains.

Elle débutera la campagne des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, sans être tenante du titre d’aucun rendez-vous majeur. Une première depuis juin 2008 et le début du Championnat d’Europe des Nations 2008 qui s ‘était disputé en Autriche et en Suisse. Idéal pour débuter réellement un nouveau cycle, avec probablement un nouveau sélectionneur à sa tête.

Quand le Real gagne la C1, la Roja trépasse

Que retenir de cette campagne de la Roja en France ? Des débuts prometteurs face à la République tchèque et surtout la Turquie (3-0), qui restera son meilleur match du tournoi, un Andrès Iniesta qui volait sur l’eau et cette certitude que cette sélection avait retrouvé de l’équilibre. Puis on a eu droit à de la suffisance et un peu de relâchement face à la Croatie (défaite 2-1), avant un huitième de finale complètement loupé face à l’Italie à Saint-Denis (2-0). L’Espagne a débuté haut, avant de redescendre assez bas. Laborieux et frustrant. Surtout après la prestation complètement manquée de ses cadres : Sergio Ramos, Gerard Piqué, Sergio Busquets et dans un degré moindre Andrès Iniesta, muselé, mais qui a tenté.

Les chiffres et les faits ne sont pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais ils ont parfois une signification implacable. A chaque fois que le Real Madrid a remporté la Ligue des champions, l’Espagne n’a pas brillé ou gagné quelque chose lors de la compétition internationale qui a suivi. Sur les dix-huit dernières années, cela est arrivé cinq fois : 1998, 2000, 2002, 2014 et 2016.

1998 – Pourtant peu séduisant, le Real Madrid de Jupp Heynckes  remporte la C1 lors d’une finale étriquée face à la Juventus Turin (1-0). Predrag Mijatovic mettra fin à 32 années d’attentes du côté de la Maison Blanche. Lors du Mondial 1998, joué en France, l’Espagne se fera sortir sans gloire au premier tour, par le Nigeria et le Paraguay.

2000 – Aucun suspense lors de cette finale jouée au Stade de France : le Real Madrid claque le Valence d’Hector Cuper sur le score sans appel de 3-0 et remporte son huitième sacre en C1. Lors de l’Euro 2000, la Roja va se qualifier in-etxremis pour les quarts de finale, suite à deux buts marqués dans le temps additionnel face à la Yougoslavie. Avant de buter sur les Bleus en quarts de finale (2-1).

2002 – Le Real Madrid bat le tenace Bayer Leverkusen de Klaus Toppmöller en finale à Glasgow (2-1), avec ce but légendaire marqué par Zinédine Zidane et remporte la neuvième C1 de son histoire. Lors du Mondial asiatique,  l’Espagne, solide, échappe à l'hécatombe du premier tour (éliminations de la France, du Portugal et l'Argentine), avant de tomber aux tirs au but face à la Corée du Sud, co-pays hôte de la compétition. 

2014 - Le Real Madrid met fin à douze années de patience et de frustration européenne en remportant « La décima », la dixième, Ligue des champions de son histoire à Lisbonne face à l'Atlético de Madrid (1-1, 4-1 a.p). Lors du Mondial joué au Brésil, la Roja, hors de forme et impuissante suite à la faillite de ses cadres, sort dès le premier tour et laisse les Pays-Bas et le Chili se hisser en phase à élimination directe.

2016 - Le Real Madrid remet ça face à l'Atlético de Madrid en finale de la C1 à Milan (1-1, 5-3 tab) et remporte sa « Undecima ». Lors de l'Euro 2016, la Roja débute bien son tournoi avant de s'incliner face à la Croatie (2-1) et perdre la première place de la poule D. Elle sera logiquement éliminée par l'Italie d'Antonio Conte au Stade de France (2-0).

La malédiction du maillot blanc

Autre fait historique presque improbable : L'Espagne a perdu ses six dernières rencontres en compétitions internationales quand elle a porté son maillot blanc. Ainsi, elle s'est inclinée face à l'Italie lors des quarts de finale du Mondial 1994 (2-1), face au Nigeria lors du premier tour du Mondial 1998 (3-2), face au Portugal lors du premier tour de l'Euro 2004 (1-0), face aux Pays-Bas lors du premier tour du Mondial 2014 (5-1), face à la Croatie lors du premier tour de l'Euro 2016 (2-1) et face à l'Italie lors des huitièmes de finale de ce Championnat d'Europe 2016 (2-0).




en savoir plus : Equipe d'Espagne de Football, Equipe d'Italie de Football, Euro 2016 : Italie - Espagne