Vainqueur face à la Turquie, l'Espagne verra les huitièmes !

Voir le site Euro 2016 de football

Andres Iniesta - Espagne
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-17T20:54:07.508Z, mis à jour 2016-06-17T20:54:22.201Z

Revivez le livetext d'Espagne-Turquie, rencontre du groupe D remportée largement par la Roja à l'Allianz-Riviera de Nice (3-0). L'Espagne est qualifiée pour les huitièmes de finale de l'Euro.

A l’Allianz-Riviera de Nice, l’Espagne n’a pas fait de détails face à la Turquie et a empoché un succès aussi large que logique. C’est la première équipe à avoir marqué plus de deux buts dans cet Euro.

Entrant doucement dans la partie, la Roja a fini par prendre la mesure d’un adversaire trop timoré. Comme face à la Croatie dimanche dernier, la Turquie a paru bien empruntée pour résister aux assauts espagnols. Passeur décisif sur un centre parfait pour Morata, qui a ouvert le score de la tête (34ème), Nolito a inscrit lui-même le but du break en profitant d’un mauvais dégagement de Mehmet Topal sur un ballon piqué de Fabregas (37ème). Après la pause, Morata a marqué un nouveau but en profitant d’une action initiée par Iniesta et relayée par Jordi Alba, pourtant hors-jeu (48ème).

A l’issue de cette rencontre, l’Espagne est qualifiée pour les huitièmes de finale et prend une petite avance dans son groupe (6 points), devant la Croatie (4 points) qu’elle rencontre lors d’un match qui déterminera le premier. Avec deux défaites, la Turquie peut encore prendre une place de meilleur troisième en remportant son dernier match face à la République tchèque.

REVIVEZ LE MATCH ESPAGNE-TURQUIE MINUTE PAR MINUTE

FIN DU MATCH. L'Espagne l'emporte largement face à la Turquie (3-0). Un succès logique, net et sans bavure !

90. Deux minutes de temps additionnel !

88. Oh le très bon retour d'Azpilicueta devant Sahan, qui s'était bien engagé dans la surface.

86. La Turquie tente de sauver l'honneur dans cette fin de partie mais la défense espagnole fait bloc autour de Piqué.

84. Les Espagnols n'ont pas vraiment géré leurs efforts dans ce match et ont fait le plein de confiance. Le double tenant du titre est bien présent !

82. CHANGEMENT POUR L'ESPAGNE. L'ancien Marseillais Azpilicueta remplace Jordi Alba, passeur décisif dans ce match.

81. Belle facilité de la défense espagnole à la relance dans sa propre surface.

78. Et c'est l'heure de la "Ola" pour les supporteurs espagnols. La fête est belle à Nice.

75. Fait étonnant mais le capitaine Arda Turan est sifflé par son propre public à chaque prise de balle. Ambiance, ambiance...


74. Les Espagnols ne se contentent pas de faire tourner derrière et cherchent toujours les décalages au sein de la défense turque.

71. CHANGEMENT POUR L'ESPAGNE. De son côté, Fabregas cède sa place à Koke.

71. CHANGEMENT POUR LA TURQUIE. Dernier changement opéré avec la sortie d'Inan et l'entrée de Malli.

70. Gerard Piqué seul à l'écart...


69. OH SORIANO ! Le milieu tente sa chance des 20 mètres mais sa frappe est bien repoussée par Babacan !

68. La Turquie n'y croit plus vraiment et semble spectatrice face aux assauts espagnols.

64. CHANGEMENT POUR L'ESPAGNE. Chaleureusement applaudi par ses supporteurs, David Silva cède sa place à Bruno Soriano.

62. CHANGEMENT POUR LA TURQUIE. Ozyakup est remplacé par Olçay Sahin.

60. Ca continue de bien combiner dans la surface adverse côté espagnol. Juanfran centre vers Silva, repris au moment de frapper. Sur le corner qui suit, Silva est encore là pour frapper à côté !

57. L'Espagne se balade littéralement, à l'image de l'échappée de Nolito dans la surface. Action mal conclue toutefois.

54. STAT. L'Espagne, première équipe offensive dans cet Euro.


54. Bonne défense de Piqué sur un centre dangereux de Yilmaz. Dominatrice, la Roja n'en oublie pas de bien défendre.

52. Après un bon crochet dans la surface, Burak Yilmaz enlève trop sa frappe du gauche.

50. Oh Morata proche du triplé sur un coup de tête qui fuit le cadre. Belle ouverture au départ d'un Iniesta omniprésent.

48. ET DE TROIS POUR L'ESPAGNE ! Le doublé pour MORATA ! Iniesta envoie un ballon parfait pour Jordi Alba dans la surface. Le latéral est hors-jeu mais l'arbitre n'a rien signalé. Alba peut ensuite servir Morata, buteur de près !

48. Très belle sortie de balle de l'Espagne malgré le pressing turc. La circulation de balle est fluide et les passes sont on ne peut plus précises.

47. Oh le petit coup du sombrero réussi par Andrès Iniesta. Encore une fois étincelant au milieu de terrain, le joueur du Barça.

46. C'EST REPARTI ! Un changement à signaler côté turc avec l'entrée de Nuri Sahin à la place de Calhanoglu, décevant dans ses choix offensifs.

MI-TEMPS. STAT. Un espoir pour la Turquie ?


MI-TEMPS. Stats de la première période


MI-TEMPS. STAT. Nolito, 35ème buteur différent...


MI-TEMPS ! C'est la pause à Nice sur ce score de 2-0 pour l'Espagne face à la Turquie (Morata, Nolito). La Roja mène logiquement face à des Turcs encore limités et décevants.


45. Encore une action limpide côté espagnol mais Morata, bien décalé à droite, n'assure pas son centre, dégagé en taclant par Mehmet Topal.

44. On voit plus de provocations balle au pied qu'auparavant chez les Espagnols. une volonté de varier jeu de passes et percussions individuelles.

43. L'Espagne est désormais ultra-dominatrice. Les Turcs ont pris un sérieux coup sur la tête avec ces deux buts encaissés coup sur coup.

41. JAUNE POUR TUFAN. Action remarquable d'Iniesta qui passe Tufan, obligé de commettre une faute. Jaune pour le milieu turc.

41. Cruel pour les Turcs, les supporteurs espagnols accompagnent chaque passe de la Roja par des "Olé" !

40. Sur un coup franc joué astucieusement en retrait, David Silva rate complètement sa reprise alors qu'il était bien placé. La Turquie finit mal ce premier acte !

39. Sans forcer, sans beaucoup dominer, l'Espagne est opportuniste. Redoutable cette Roja !

37. LE BREAK POUR L'ESPAGNE ! Oh la Roja ne perd pas de temps et marque déjà un deuxième but ! L'oeuvre de Nolito. Un ballon piqué de Fabregas est mal dégagé de la tête par Topal. En embuscade, Nolito peut marquer du bout du pied droit !

34. BUT POUR L'ESPAGNE ! MORATA ! L'attaquant de la Juventus prolonge parfaitement de la tête un centre envoyé par Nolito ! Babacan n'a pas bougé et voilà l'Espagne qui ouvre le score. 4ème but en sélection pour Alvaro Morata.

33. Piqué a du mal à récupérer suite à un duel musclé avec Yilmaz. Le défenseur récupère tant bien que mal.

32. OH LA REPRISE MANQUEE PAR NOLITO ! Ballon idéal de Silva pour lancer Juanfran sur la droite. Le centre du latéral est bien envoyé en retrait vers Nolito, auteur d'une reprise manquée au point de penalty !

30. Busquets envoie un ballon délicieux au-dessus de la défense adverse. Fabregas remise de la tête vers Nolito, devancé par Balta !

29. OH NOLITO ! L'attaquant espagnol prend l'axe du terrain et reçoit le ballon dos au but. Il se retourne et envoie sa frappe pas loin du cadre !

28. Après une entame décidée, l'Espagne s'est un peu endormie depuis quelques minutes.

27. Ah Calhanoglu qui enroule sa frappe au-dessus.

26. Ce match tarde à enflammer le public niçois. Peut-être qu'il aura l'occasion de se lever sur ce coup franc obtenu par la Turquie à 29 mètres du but espagnol...

24. Frappe lointaine de Calhanoglu qui file largement au-dessus. Au départ, encore une bonne action d'Arda Turan, bien décidé à faire oublier son match face à la Croatie de dimanche dernier.

22. Oh que c'est mal joué de la part des Turcs ! Calhanoglu a un ballon idéal à décaler côté droit mais il choisit de donner dans l'axe à Yilmaz... signalé hors-jeu. Bon travail au départ d'Arda Turan.

21. Iniesta est touché par une intervention rugueuse d'Inan. Toujours surveillé de près le petit milieu espagnol, qui s'est relevé.

20. Les hommes de Del Bosque ont toujours cette volonté d'aller de l'avant mais ils pêchent pour l'instant dans la dernière passe.

18. Les Turcs essaient enfin de construire un peu au milieu mais ils perdent vite patience et le long ballon de Mehmet Topal ne peut atteindre Burak Yilmaz.

17. Corner bien mal tiré par David Silva de la gauche. La Turquie part en contre mais ne peut aller au bout devant le bon repli espagnol.

16. Oh le bon travail de Silva, qui remet en retrait vers Iniesta, auteur d'un tir contré.

15. La Roja monopolise le ballon et tente de varier ses offensives en passant de droite à gauche et de gauche à droite.

11. LE POTEAU POUR MORATA ! Jordi Alba prend l'espace à gauche et envoie un centre fuyant que dévie Morata au premier poteau. Son tir est contré et heurte l'extérieur du poteau ! Sur le corner, Piqué "pique" trop son coup de tête.

9. JAUNE POUR BURAK YILMAZ. Jaune également logique pour Burak Yilmaz, auteur d'une petite gifle sur Busquets en voulant protéger son ballon.

9. Iniesta est déjà bien entouré au milieu de terrain. A chaque fois qu'il reçoit le ballon, il bénéficie de plusieurs gardes du corps turcs sur son dos.

7. OH MORATA ! En déséquilibre au départ, l'attaquant résiste à un défenseur turc avant de décocher une frappe des 20 mètres qui oblige Babacan à la parade !

6. Oh la belle montée de Mehmet Topal mais Ramos intervient finalement pour stopper l'échappée du défenseur central turc.

5. L'Espagne a la possession du ballon et la Turquie défend bas pour mieux jaillir en contres. Une stratégie que l'on risque de voir tout au long de cette rencontre.

3. Attention à ne pas prendre à la légère ce match côté espagnol. Sergio Ramos ne nous a pas habitués à pareille entame.

1. JAUNE POUR RAMOS. Oh le mauvais contrôle du défenseur espagnol qui profite à Burak Yilmaz, déséquilibré finalement par Ramos. Jaune logique d'entrée !

0. COUP D'ENVOI ! C'est parti pour ce match entre l'Espagne et la Turquie. Bonne rencontre à toutes et à tous !

20h55. Place aux hymnes. En commençant par l’hymne turc, « la Marche de l’Indépendance ». Suivra ensuite la « Marche royale », l’hymne espagnol.

20h53. Entrée des équipes. Les deux formations pénètrent sur la pelouse de l’Allianz-Riviera de Nice. Le coup d’envoi est imminent !

20h46. L'ambiance monte à Nice et les fans de la Turquie s'en donnent à cœur joie.


20h42. La belle colonie de supporteurs turcs.


20h38. Le vestiaire turc est prêt ! La Turquie qui jouera donc en blanc et l'Espagne dans ses couleurs traditionnelles (rouge).


20h35. Les supporteurs espagnols sont déjà en nombre dans le stade !


20h32. L'Allianz-Riviera de Nice comme si vous y étiez !


20h30. Espagnols et Turcs sont arrivés très concentrés avant cette rencontre.



20h28. STAT. DE GEA, l’invincible : Le portier désormais titulaire de la sélection espagnole n’a toujours pas encaissé le moindre but en compétition en quatre rencontres.

20h24. STAT. 600 : Autre série impressionnante, l’Espagne n’a plus encaissé le moindre but en Euro depuis 600 minutes. L’Italien Antonio Di Natale est le dernier joueur à avoir trompé un gardien espagnol. C’était lors de la première rencontre de poule de l’Euro 2012 (1-1).

20h21. Espagnols et Turcs sont sur la pelouse de l'Allianz-Riviera de Nice et s'échauffent.

20h19. STAT. 13 : L’Espagne est invaincue depuis treize matches consécutifs à l’Euro. Double tenante du titre, la Roja n’a plus perdu un match en championnat d’Europe depuis un revers face au Portugal en phase de poule de l’Euro 2004 (but de Nuno Gomes). Depuis, le bilan espagnol est édifiant : 10 victoires, 3 nuls. Jamais une équipe n’avait fait aussi bien.


20h16. STAT. 62 ans : La dernière et unique victoire de la Turquie face à l’Espagne remonte à… 1954. En qualifications pour le Mondial de la même année, les Turcs avaient battu la Roja (1-0). Depuis, les Espagnols ont glané cinq succès pour quatre nuls. Ce vendredi soir, c’est le premier match entre les deux nations dans un tournoi final.

20h13. Quand les supporteurs espagnols chantent pour Andrès Iniesta.


20h10. L'ambiance était au rendez-vous entre supporteurs des deux pays dans le centre-ville de Nice !



20h06. Le onze de départ de la Turquie : Babacan – Erkin, Balta, Topal, Gönül – Öyakup, Inan, Tufan – Turan (cap.), Burak Yilmaz, Calhanoglu.

Fatih Terim compte sur une réaction d’orgueil de son groupe après le match raté face à la Croatie et a aligné quasiment le même onze ce soir. Seul Tosun, décevant en pointe dimanche dernier, est remplacé par Burak Yilmaz, qui sera associé au capitaine Arda Turan et au joueur du Bayer Leverkusen, Calhanoglu. Au milieu, Tufan, largement critiqué après avoir été fautif sur le but de Modric face aux Croates, est lui aussi titularisé à nouveau.


20h03. Le onze de départ de l’Espagne : De Gea – Juanfran, Piqué, Ramos (cap.), Alba – Fabregas, Busquets, Iniesta – D. Silva, Morata, Nolito.

On ne change pas une équipe qui gagne. Del Bosque a aligné le même onze victorieux face à la République tchèque. Avec De Gea dans la cage, un milieu 100% formé au Barça (Busquets, Fabregas et Iniesta) et Morata en pointe, entouré de Nolito et David Silva.



19h58. Bonjour et bienvenue sur notre site pour suivre la rencontre entre l'Espagne et la Turquie.

AVANT-MATCH

Le double tenant du titre veut poursuivre sur sa lancée. Victorieuse à l’arraché de la République Tchèque lors de la première rencontre de l’Euro, l’Espagne compte bien enchaîner face à la Turquie afin d’assurer sa qualification pour la phase éliminatoire de l’Euro.

Largement dominatrice face aux Tchèques, la Roja a toutefois dû attendre les dernières minutes et un coup de tête victorieux de Piqué pour arracher son premier succès (1-0). Les hommes de Del Bosque vont tenter de confirmer face à la Turquie et ainsi étirer leur série d’invincibilité à l’Euro à 14 matches (10 succès, 3 nuls pour l’instant).

Autant dire que la tâche s’annonce rude pour la Turquie, bien décevante et défaite face à la Croatie (0-1). Arda Turan, le capitaine, a même demandé pardon à son pays. Le joueur du FC Barcelone ne sera pas de trop pour tenter de relever sa nation. Face aux Espagnols, qu’ils n’ont plus battu depuis 62 ans, les Turcs chercheront à être solides avant tout avant éventuellement d’attaquer comme l’a souligné Fatih Terim en conférence de presse.

en savoir plus : Euro 2016 : Espagne - Turquie, Equipe d'Espagne de Football, Equipe de Turquie de Football