Dans l'actualité récente

Euro 2000 : Retrouvez l'équipe-type d'une compétition grandiose

Voir le site Euro 2016 de football

Zizou lors du match France-Danemark à l'Euro 2000
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-06-23T14:59:44.791Z, mis à jour 2016-06-23T15:44:07.382Z

C'était il y a 16 ans, déjà ! L'équipe de France remportait l'Euro 2000 au terme d'un tournoi de très haut niveau. Découvrez les onze joueurs qui ont marqué cette édition.

Un Zizou et un Figo au sommet, une défense italienne impériale, des attaques de feu, une égalisation miracle et un but en or... L'Euro 2000 reste dans les annales comme un tournoi de haute volée, avec en apothéose une finale au suspense hitchcockien entre la France et l'Italie.

Si ce sont les Bleus qui remportèrent finalement le trophée, deux ans après la Coupe du monde, les Italiens ont prouvé qu'ils comptaient parmi les meilleurs joueurs du monde. Et l'équipe-type concoctée par l'UEFA en atteste.

Gardien : Francesco Toldo (Italie)

Et dire qu'il ne devait même pas participer à l'Euro 2000 ! Mais entre les blessures du jeune Gianluigi Buffon et du remplaçant Angelo Peruzzi et le refus de Gianluca Pagliuca de sortir de sa retraite internationale, c'est à Francesco Toldo qu'est revenu le poste de gardien numéro 1. Et Dino Zoff, sélectionneur spécialiste en la matière, ne s'est pas trompé. En demi-finale face aux Pays-Bas, le portier de la Fiorentina a sorti un match de folie, repoussant tous les assauts néerlandais, ainsi qu'un penalty et deux tirs au but.

Défenseurs : Thuram-Maldini-Blanc-Cannavaro

Une défense mi-française, mi-italienne, mais 100% Serie A. Lilian Thuram, alors à Parme, s'est élevé parmi les meilleurs défenseurs du monde, rejoignant les deux vétérans Paolo Maldini (AC Milan) et Laurent Blanc (Inter Milan). Fabio Cannavaro, lui aussi joueur du Parme à l'époque, a suivi la même trajectoire que ses glorieux aînés. Plus tard, il soulèvera la Coupe du monde, brassard de capitaine au biceps.

Milieux de terrain : Figo-Davids-Vieira-Zidane

Le Portugal a longtemps cru son heure arrivée. Impériale en phase de poules, elle a été aussi sereine contre la Turquie en quarts de finale, et n'a échoué que de peu lors de sa demi-finale contre les Bleus. Avec Luis Figo à la baguette, la Seleçao avait, il est vrai, un argument de premier ordre. Quelques mois plus tard, le Portugais remportera d'ailleurs le Ballon d'or. Edgar « Pitbull » Davids s'est démené sur le terrain pour porter la sélection des Pays-Bas, mais l'activité du milieu de la Juventus n'a pas suffi. Patrick Vieira est devenu un monstre dans l'entrejeu, confirmant ses progrès aperçus à Arsenal. Il sera dès lors un élément moteur de la France. Quant à Zinedine Zidane, il a rayonné sur le tournoi, entre roulettes, coup franc décisif et but en or sur penalty. « ZZ » a fait chavirer la France entière avec son génie.

Attaquants : Totti-Kluivert

Au sein d'une Squadra Azzura qui s'appuyait surtout sur sa défense de fer, Francesco Totti a très bien tenu son rôle en attaque. Harcelant sans cesse les défenses, le Romain a tantôt joué avec Alessandro Del Piero, tantôt avec Filippo Inzaghi, tantôt avec Marco Delvecchio. Il a montré la voie en quarts de finale contre la Roumanie, et il s'est permis une panenka osée lors de la séance de tirs au but contre les Pays-Bas en demi-finale. Patrick Kluivert, quant a lui, a signé un Euro 2000 tonitruant (5 buts, co-meilleur artilleur avec le Yougoslave Savo Milosevic). Le buteur du Barça a été un poison constant et a pu mettre en valeur ses qualités athlétiques. La Yougoslavie a souffert le martyr en quarts de finale (défaite 6-1, triplé de Kluivert !).

Equipe-type de l'Euro 2000

Et aussi : Fabien Barthez (auteur de plusieurs arrêts décisifs notamment en demi-finale sur une tête d'Abel Xavier et lors de deux duels contre Alessandro Del Piero en finale), Edwin van der Sar, Vitor Baia, Marcel Desailly, Alessandro Nesta, Frank De Boer, Fernando Couto, Manuel Rui Costa, Sergio Conceiçao, Emmanuel Petit, Marc Overmars, Gaizka Mendieta, Savo Milosevic, Nuno Gomes, Thierry Henry.