Euro 2016 : La Belgique et l'Italie dans le « groupe de la mort »

Voir le site Euro 2016 de football

Vincent Kompany et Eden Hazard (Belgique)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-12-12T19:53:16.345Z, mis à jour 2015-12-12T20:28:07.741Z

Les Diables Rouges et la Squadra Azzura ont hérité d'un tirage au sort délicat pour l'Euro 2016 puisqu'ils devront s'affronter tout en faisant face à la Suède de Zlatan Ibrahimovic et l'Eire.

« Gagner l'Euro 2016 ? Ca serait prétentieux de le dire ». Tels étaient les propos de Marc Wilmots lors qu'il était invité sur le plateau de Téléfoot en octobre dernier. Prudent, le sélectionneur de la Belgique sait qu'il fait parti des favoris de la compétition. Un statut qui n'a pas changé et qu'il faudra assumer en juin prochain. D'autant que les Diables Rouges ont hérité du « groupe de la mort » avec l'Italie, la Suède et l'Eire.

Marc Wilmots : « Gagner l’Euro 2016 ? Ca serait prétentieux de le dire »


Belgique-Italie, comme un air de revanche

Comme dans tout tirage au sort, il y a ceux qui rient et d'autres qui pleurent. Ce samedi 12 décembre, les partenaires d'Eden Hazard n'ont pas été gâtés par les évènements. Véritable épouvantail à cause de sa place dans le chapeau 2, la Squadra Azzura sera le principal adversaire de l'actuelle meilleure nation au classement Fifa. Une équipe que la sélection belge a récemment battu lors d'un match amical de haut niveau sur le score de trois buts à un. De quoi donner un léger sentiment de revanche à la Nazionale qui veut oublier son élimination pathétique au premier tour du Mondial 2014.


La Suède et l'Eire en embuscade

Derrières ces deux grosses écuries qui composent le groupe E, la Suède de Zlatan Ibrahimovic est sans aucun doute la troisième force. Emmenée par la star du Paris Saint-Germain, la sélection entraînée par Erik Hamren est venue à bout du Danemark lors des barrages de l'Euro (victoire 2-1 puis match 2-2) et il y a fort à parier que son attaquant vedette cherchera à briller dans notre Hexagone. Placé dans le chapeau 4, l'Eire n'est également pas une équipe à sous-estimer comme en témoignent sa jolie troisième place derrière l'Allemagne et la Pologne lors des éliminatoires et sa victoire au courage face à la Bosnie (1-1 puis 2-1 à domicile) afin de valider son billet pour le mois de juin.

Ibrahimovic, le retour du roi


Reste à savoir si la sélection de Martin O'Neill pourra créer la surprise dans une poule où la seule certitude – sur le papier – sera le suspense.