Quarts de finale : Notre Flop 3 des joueurs qui ont déçu

Voir le site Euro 2016 de football

le raté de Zaza en vidéo
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-06T15:31:45.228Z, mis à jour 2016-07-06T15:32:17.129Z

Ils sont passés au travers de leur quart de finale mais contrairement à l’Allemand Boateng, l’Italien Zaza et le Belge Jordan Lukaku ne pourront pas se rattraper. Voici notre top 3 des flops.

1- Jordan Lukaku, c’était trop grand pour lui !

La blessure à la cheville de Jan Vertonghen à quelques heures du quart de finale face au Pays de Galles s’est révélée être une grosse tuile pour Marc Wilmots. Le sélectionneur belge a dû confier le couloir gauche de sa défense au jeune Jordan Lukaku, 21 ans et seulement 4 sélections au compteur avant la rencontre. Le petit frère de Romelu est passé au travers mais à sa décharge, il n’avait plus joué de match officiel depuis presqu’un mois. Les supporters des Diables Rouges retiendront qu’il avait déserté son couloir gauche sur les deux derniers buts gallois signés Robson-Kanu et Vokes. S’il est promis à un bel avenir, le joueur d’Ostende risque de garder un souvenir très amer de ses premières minutes de jeu dans une grande compétition internationale. 


2- Boateng, un contre qui aurait pu coûter très cher

Impeccable depuis le début de l’Euro et premier buteur en huitième de finale face à la Slovaquie, Jérôme Boateng vivait un tournoi idyllique jusqu’à la 77ème minute du quart de finale face à l’Italie samedi. Le défenseur central du Bayern Munich n’y a pas cru lui-même sur le moment. Que s’est-il passé dans sa tête quand il a contré de la main, à la manière d’un volleyeur au contre, une tête de Chiellini dans la surface ? Le penalty réussi par Bonucci a permis aux Italiens d’égaliser et de pousser la Mannschaft dans ses derniers retranchements lors de la séance de tirs au but. Cette faute ridicule, moquée par les internautes, a terni sa prestation. Boateng aura l’occasion de se rattraper face à la France jeudi au Vélodrome.

3- Zaza, des excuses qui ne suffiront pas

Le cauchemar de l’Italie a commencé à ce moment-là. Entré en jeu dans le temps additionnel de la prolongation, Simone Zaza n’a pas été à la hauteur des attentes d’Antonio Conte, qui a misé sur lui pour la séance de tirs au but face à l'Allemagne samedi. Le buteur de la Juve a été choisi comme deuxième tireur et son tir au but manqué a semé le doute dans l’esprit de ses coéquipiers. Zaza a réalisé une course d’élan surréaliste avec plusieurs pas statiques avant d’envoyer sa tentative largement au-dessus du but de Neuer. Après lui, Pellè et Darmian ont également échoué et précipité l’élimination de leur sélection. Trois jours après son raté, Zaza était inconsolable et ce n’est pas les détournements moqueurs de son tir au but, qui lui redonneront le sourire. « Je suis désolé d’avoir laissé tomber le peuple italien. J’ai raté le penalty le plus important de ma vie et je traînerai ce fardeau pour toujours », a commenté Zaza. Son geste restera l’un des gros flops de cet Euro 2016. Même dans quarante ans, on risque de lui rappeler ce mauvais souvenir.

en savoir plus : Equipe de Belgique de Football, Equipe d'Allemagne de Football, Euro 2016 : Pays de Galles - Belgique, Euro 2016 : Allemagne - Italie