Euro 2016 - Ibrahimovic : « Les Français me supporteront plus que leur propre équipe nationale »

Voir le site Euro 2016 de football

Zlatan Ibrahimovic avec le nouveau maillot Adidas de la Suède
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-01-10T15:34:18.163Z, mis à jour 2016-01-10T15:34:19.982Z

Zlatan Ibrahimovic pense qu'il est suffisamment apprécié en France pour être davantage soutenu que les Bleus lors du prochain Euro...

Zlatan Ibrahimovic n’est jamais le dernier pour envoyer quelques punchlines. Et il l’a encore fait au micro de la chaîne BeIn SPORTS, en annonçant que le public français sera derrière lui pendant l’Euro 2016. Il a oublié que les Bleus étaient qualifiés ?

"J'ai placé la France sur la carte du monde" : Zlatan, le mégalo qui divise la Toile

« J’aurai le public français et le public suédois derrière moi »

Zlatan Ibrahimovic se sent visiblement très aimé en France depuis qu’il a rejoint le PSG. La preuve : « Les Français me supporteront plus que leur propre équipe nationale. J’aurai le public français et le public suédois derrière moi pendant l’Euro. » Le géant suédois se sent donc pousser des ailes, à moins qu’il ait besoin d’un coup de pouce, sa sélection étant passée par l’étape des barrages pour se qualifier, « Je suis soulagé de pouvoir participer à l’Euro. Nous avons eu du mal en phase de groupes. Puis nous avons maîtrisé le Danemark en barrage. Certains disaient qu’ils étaient meilleurs, mais ils ont vite ravalé leurs paroles. »

Un petit tacle pour les joueurs de Ligue 1

« Si les joueurs me connaissaient quand je suis arrivé en Ligue 1, je pense qu’ils me connaissent désormais à la perfection. Ce qui est amusant en Ligue 1, c’est que certains pensent être déjà des joueurs complets et accomplis. Puis, il jouent contre nous et ils comprennent où ils en sont. » a également déclaré Ibra. Qu’il se méfie, ils pourraient en croiser certains à l’Euro 2016

« Ils avaient l'idée de m'envoyer à la retraite »

Au sortir du match ayant qualifié la Suède face au Danemark, Zlatan Ibrahimovic n’avait pas manqué d’adresser une pique à ses adversaires de l’époque, « C'était beau que ça se fasse ici au Danemark. Ils avaient l'idée de m'envoyer à la retraite et finalement, c’est moi qui ai envoyé tout leur pays à la retraite. » Maintenant, le rendez-vous est pris pour juin, sachant que la Suède est dans le groupe de la mort avec l’Italie, la Belgique et la République d’Irlande. C’est sûr, Ibra aura besoin de soutien.