Dans l'actualité récente

Euro 2016 : L'Allemagne, vraiment la grande favorite de la compétition ?

Voir le site Euro 2016 de football

Thomas Müller (Allemagne)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-12-05T15:00:26.308Z, mis à jour 2015-12-05T15:00:26.308Z

Championne du monde en titre, la Mannschaft, qui ne semble plus aussi invincible que par le passé, doit composer avec une nouvelle génération pour décrocher son premier titre européen depuis 1996.

La question peut sembler indécente tant cette équipe merveilleuse nous régale depuis plusieurs années. Mais elle doit quand même être posée. Championne du monde en titre, l'Allemagne est-elle la grande favorite de l'Euro 2016 ? Analyse.

Des éliminatoires en dents de scie

Sept victoires, un résultat nul, deux défaites et une première place finale dans un groupe d'éliminatoires acquise lors du dernier match. A première vue, ce bilan pourrait satisfaire bon nombre d'équipes cherchant à se qualifier pour une compétition internationale. Ce n'est pas le cas pour la Mannschaft. Depuis son sacre lors du Mondial 2014 au Brésil, l'équipe de Joachim Low ne dégage plus cet irrésistible sentiment de puissance. Si son jeu est toujours aussi léché, les partenaires de Manuel Neuer ont bien du mal à concrétiser leur domination, tant sur le plan défensif qu'offensif. Un manque de réalisme qui leur a joué des tours face à la Pologne (2-0) et l'Eire (1-0) et qu'il faudra retrouver pour espérer l'emporter dans notre Hexagone au mois de juin prochain.

Le Grand Match : Allemagne-Pologne (Téléfoot - septembre 2015)


Des cadres qui manquent

Si l'Allemagne est moins fringuante qu'il y a deux ans, c'est aussi parce qu'elle a perdu des cadres importants dans son groupe. Si la relève est parfaitement assurée par les Thomas Müller, Marco Reus et Ilkay Gundogan, entre autres, il est bien difficile de remplacer un capitaine extraordinaire comme Philipp Lahm, un solide défenseur comme Per Mertesacker et un buteur de la trempe de Miroslav Klose. Sans ses joueurs clés, l'équipe championne du monde en titre manque cruellement de repères malgré une jeunesse dorée et cela s'est vu contre l'équipe de France le 13 novembre dernier où les Bleus ont mis à mal une équipe qui n'avait pas de tranchant dans tous les secteurs du jeu (défaite deux buts à zéro de nos voisins teutons).

France – Allemagne : le résumé en vidéo (novembre 2015)


Une malédiction française

On ne va pas se mentir : les chiffres et statistiques, c'est bien joli sur le papier. Mais dans le football, comme dans de nombreux autres sports, elles sont là pour être démenties. Pourtant, il peut être intéressant de noter que notre Hexagone n'a jamais porté chance à nos voisin d'outre-Rhin. Le dernier exemple en date ? La piteuse élimination en quarts de finale de la Coupe du monde 1998 par la Croatie (0-3). Auparavant, l'Allemagne avait connu deux échecs cuisants en sortant au premier tour de l'Euro 1984 et en huitièmes de finale du Mondial 1938.


Privés d'un titre européen depuis 1996, il y a fort à parier que les joueurs de Joachim Löw auront à cœur de changer le cours de l'histoire et s'installer de nouveau sur le trône du Vieux Continent. Le rendez-vous est pris pour l'été prochain.