Euro 2016 - L'Angleterre a des atouts à faire valoir

Voir le site Euro 2016 de football

Wayne Rooney (Angleterre)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-15T13:00:48.198Z, mis à jour 2015-11-15T16:17:53.295Z

Première qualifiée sur le terrain pour l'Euro 2016, la sélection des Three Lions défiera les Bleus à Wembley mardi prochain pour poursuivre sa préparation.

En raison des événements meurtriers qui se sont déroulés à Paris et aux alentours du Stade de France le vendredi 13 novembre pendant que les Bleus affrontaient l'Allemagne, la rencontre prévue mardi prochain à Wembley contre l'Angleterre a un temps été menacée. Mais la Fédération Française de Football, en accord avec la Football Association (la Fédération anglaise de football), a décidé de maintenir ce match face aux Three Lions (il sera annulé sauf décision contraire des autorités). Si le sport est bien anecdotique ces jours-ci, la rédaction de Téléfoot.fr vous propose malgré tout de revenir à quelques banalités sportives pour se changer les idées et connaître un peu plus les partenaires de Wayne Rooney le temps de quelques lignes. 

Insolite : Quand Rooney fait une pub pour Nike avant l'Euro 2012


Une campagne de qualifications réussie

Dix victoires en dix matches, 31 buts marqués pour seulement trois encaissés. Tel est le bilan de l'Angleterre lors des éliminatoires de l'Euro 2016. Avec de tels chiffres, les hommes de Roy Hodgson ont impressionné toute l'Europe en se qualifiant les premiers sur le terrain (la France étant qualifiée d'office en tant que pays hôte). Une sacrée performance dans un groupe E qui, il est vrai, était largement à sa portée avec comme adversaires la Suisse, la Slovénie, l'Estonie, la Lituanie et Saint-Marin. Qu'importe : le pays de l’icône David Beckham a fait le boulot en étant solide et réaliste et Wayne Rooney est encore un peu plus rentré dans l'histoire en portant son compteur de buts à 50 réalisations, devançant désormais le légendaire Bobby Charlton et ses 49 pions sour le maillot anglais. 


Une prestation décevante face à l'Espagne

Mais si elle a été impressionnante pendant sa campagne de qualifications, la sélection anglaise est redescendue de son nuage face à une séduisante équipe d'Espagne. Organisés en 4-2-3-1, les Three Lions n'ont pas existé et ont choisi de procéder en contres alors qu'ils manquaient clairement de panache et d'organisation, notamment sur le plan défensif. Rien d'inquiétant en soi puisqu'il s'agissait d'une rencontre sans véritable enjeu mais à quelques mois de l'Euro, il est toujours important de ne pas céder au faux-rythme des matches amicaux. Ce mardi, les compères de Rooney tenteront de montrer un autre visage à Wembley face aux Bleus de Didier Deschamps. 


Même si, encore une fois, l'essentiel est clairement ailleurs en ce mois de novembre 2015.