Dans l'actualité récente

Euro 2016 : Pologne, la malédiction du premier tour

Voir le site Euro 2016 de football

Le onze de départ de la Pologne
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-06-04T15:59:34.940Z, mis à jour 2016-06-04T15:59:36.856Z

Depuis le début des années 2000, la Pologne n'a jamais passé le premier tour d'une phase finale. Cette malédiction se poursuivra-t-elle lors de l'Euro 2016 ? On peut le croire !

Et si la Pologne ne passait pas le premier tour de l'Euro 2016. Difficile à croire pour une équipe qui possède Robert Lewandowski dans ses rangs. Et pourtant, la Pologne a des raisons de s'inquiéter.

[Euro 2016 - Revoir la défaite de la Pologne contre l'Allemagne lors des éliminatoires]

La malédiction du premier tour

Si la Pologne a brillé dans les années 70-80, on ne peut pas en dire autant depuis le début de l'an 2000. A chaque fois que la Pologne a participé à une phase finale, elle a été éliminée au premier tour : Coupe du monde 2002, Coupe du monde 2006, Euro 2008 et enfin, Euro 2012 ! Pour l'Euro 2016, la Pologne sera d'ailleurs privée de son inamovible latéral gauche, Maciej Rybus, forfait sur blessure. Et le banc polonais étant limité, cela n'incite guère à l'optimisme.

Lewandowski imitera-t-il Olisadebe ?

Meilleure attaque des éliminatoires de l'Euro 2016, la Pologne en possède également le meilleur buteur avec Robert Lewandowski. Mais cela n'est pas un gage de réussite. Lors des éliminatoires du Mondial 2002, la Pologne avait fait parler la poudre avec 21 buts en 10 matches dont huit pour son attaquant vedette de l'époque, Emmanuel Olisadebe. Mais lors de la phase finale, la Pologne avait été éliminée au premier tour, restant muette lors de ses deux premiers matches. Quant à Olisadebe, il n'avait marqué qu'un seul but !

De plus, la Pologne n'a pas rassuré ses supporters lors de son premier match de préparation. Les joueurs d'Adam Nawalka, le sélectionneur, se sont inclinés 2-1 à domicile contre les Pays-Bas, qui ne sont même pas qualifiés pour l'Euro 2016…

Enfin, Adam Nawalka, s'attend d'ailleurs à des matches compliqués lors de cette Euro, comme il l'a déclaré lors du tirage au sort : « Notre groupe est très relevé. Il y a des équipes de pointe comme l'Allemagne, une des meilleures formations du monde ces dernières années, et bien évidemment championne du monde. L'Irlande du Nord et l'Ukraine sont également bonnes et continuent de progresser. Elles pratiquent un football de plus en plus léché. Chaque match représentera donc un défi pour nous ».