Euro 2016 : Les secrets de la qualification de l'Islande

Voir le site Euro 2016 de football

Équipe Islande
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-11-08T10:10:13.714Z, mis à jour 2015-11-08T10:10:14.663Z

L'Islande s'est qualifiée pour la première fois de son histoire pour la phase finale d'une grande compétition : l'Euro 2016. Cette qualification est le résultat d'un ambitieux projet datant de la fin des années 90.

C'est l'une des surprises des éliminatoires de l'Euro 2016 : la qualification de l'Islande pour la phase finale en éliminant au passage les Pays-Bas, troisièmes du dernier Mondial. Or, l'Islande est une petite île peuplée de 325 000 habitants, soit un tout petit plus que la Corse. Alors quels sont les secrets de la réussite islandaise ?

Un projet gouvernemental

Souvenez-vous : le 5 septembre 1998, lors de la première journée des éliminatoires de l'Euro 2000, la petite équipe d'Islande avait tenu tête à l'équipe de France, tout juste sacrée championne du monde, en faisant 1-1 à Reykjavik. Mais l'Islande avait échoué à la quatrième place de son groupe éliminatoire malgré un total de 15 points derrière la France (21 points), l'Ukraine (20 points) et la Russie (19 points).

Islande France 1998   KSI

Alors pour espérer enfin se qualifier pour une phase finale, le gouvernement islandais a pris les choses en main. Le gouvernement a d'abord lutté contre deux fléaux qui touchaient les jeunes islandais : le tabac et l'alcool. Le gouvernement a encouragé la jeunesse locale à pratiquer le sport plutôt que de fumer et boire.

Plus de stades et des entraîneurs qualifiés

Dans un deuxième temps, le gouvernement islandais a débloqué des fonds pour construire de nombreux stades couverts. En 2002, l'île volcanique ne comptait qu'un seul stade couvert. Aujourd'hui, il y en a onze. Dans le même temps, plus de 100 mini-terrains ont été construits dans les écoles et à travers le pays ainsi que trente terrains artificiels en plein air afin de permettre à la population de pratiquer le football tout au long de l'année malgré le rude hiver polaire. Auparavant, les joueurs islandais s'entraînaient sur des terrains en gravier ou sur du stabilisé…

Un des 100 mini-terrains du projet gouvernemental islandais

Mini terrain de fooball Islande

Et pour assurer une bonne formation aux jeunes footballeurs islandais, tous les entraîneurs doivent posséder la Licence B de l'UEFA pour pouvoir exercer. Ils sont environ 630 à l'avoir et 165 d'entre eux possèdent même la Licence A.

Des progrès spectaculaires

Depuis la mise en place de ce plan gouvernemental, l'Islande a fait des progrès spectaculaire. Lorsque que le sélectionneur Lars Lagerback a été nommé en 2011, l'Islande occupait la 104e place au classement FIFA. Elle pointe désormais au 31e rang.

Et grâce à sa meilleure formation des joueurs, l'équipe d'Islande a progressé sur le plan tactique et technique, abandonnant progressivement le bon vieux "Kick and rush". Et après avoir raté de peu la qualification à la Coupe du monde 2014 (élimination lors des barrages contre la Croatie), l'Islande a enfin atteint son objectif en se qualifiant pour la phase finale de l'Euro 2016.

[BONUS] Le buzz planétaire d'un club de foot islandais