Euro : Qui va créer la surprise cette année ?

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-05T15:15:01.069Z, mis à jour 2016-06-05T15:24:40.295Z

Tous les douze ans depuis 1992, un vainqueur surprise vient s’immiscer dans le palmarès de l’Euro. Après le Danemark en 92 et la Grèce en 2004, qui sera l’inattendu lauréat cette année ?

L’Euro regorge d’histoires toutes aussi surprenantes les unes que les autres. Il arrive parfois que les favoris s’en tirent. Mais il arrive également que des sélections méconnues viennent glaner le trophée au nez et à la barbe des autres nations.

Euro 2016, un programme exceptionnel sur TF1 :


1992 : Le Danemark de Peter Schmeichel, l’invité de dernière minute

C’est l’actualité géopolitique qui va provoquer l’invitation surprise du Danemark en 1992. L’éclatement de la Yougoslavie, initialement qualifiée, va conduire à l’expulsion de sa sélection au profit des Danois. Pas vraiment préparés, les protégés de Moller-Nielsen vont pourtant jouer complètement décomplexés. Même si la star Michael Laudrup, en bisbille avec son sélectionneur, est le grand absent. Cela n’empêche pas les Scandinaves de réussir l’exploit de sortir d’une poule composée de la Suède, pays hôte, de la France et de l’Angleterre. En demi-finale (il n’y avait que huit équipes), les Danois sortent les Pays-Bas de Van Basten, Rijkaard et Gullit aux tirs au but (2-2, 5-4 tab). Sur sa lancée, le Danemark de Schmeichel (élu meilleur gardien du tournoi) fait tomber une Allemagne pas assez agressive, un comble (2-0). La plus grande surprise des années 90...

2004 : La Grèce et son style défensif

Ottö Rehagel, le sélectionneur de la Grèce, va remettre au goût du jour le fameux marquage individuel. Avec leur style extrêmement défensif, les Grecs ont créé une grande sensation en remportant l’Euro 2004 face au pays organisateur, le Portugal (1-0). Après une phase de poule où ils sont sortis deuxièmes, derrière le Portugal mais devant l’Espagne et la Russie, les partenaires de Zagorakis ont ensuite remporté toutes leurs rencontres par un but d’écart. En quarts, ils ont fait tomber la France (1-0), avant d’éliminer la République Tchèque après prolongation en demies (1-0). En finale, le Portugal a bien pensé éliminer enfin les solides Grecs. Mais c’était sans compter sur Charisteas, buteur décisif de la tête sur un corner (1-0). De quoi faire pleurer Cristiano Ronaldo et sa bande.

Qui en 2016 ?

Plusieurs nations ont cette année le profil du vainqueur surprise. La République Tchèque, emmenée par les vétérans Rosicky et Plasil et qui gagne la compétition tous les 20 ans (1976, 1996) ? Ou l’Autriche, qui a survolé les éliminatoires (9 victoires, 1 nul) et peut compter sur une équipe homogène. Son groupe est de plus à sa portée. Ou encore la Turquie, qui figure toujours bien à l’Euro en ayant atteint les quarts en 2000 et les demies en 2008 et emmenée par son sorcier Fatih Terim ? Les surprises pourraient encore être nombreuses avec l’élargissement de la compétition à 24 nations