Face à l'Allemagne, les Bleus ont été solidaires et combatifs

Voir le site Euro 2016 de football

Raphael Varane (France)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-15T07:00:38.719Z, mis à jour 2015-11-15T11:18:52.476Z

Vainqueurs deux buts à zéro de la Mannschaft au Stade de France, les hommes de Didier Deschamps ont montré de très belles qualités face aux champions du monde en titre.

Au regard des évènements douloureux qui se sont déroulés vendredi 13 novembre, il est très difficile de parler football. Mais avant que l'horreur ne prenne le dessus, les Bleus de Didier Deschamps avaient régalé le Stade de France d'une belle victoire contre l'Allemagne (2-0). Face aux champions du monde en titre, les partenaires d'Hugo Lloris ont aligné une cinquième victoire consécutive depuis le mois de septembre, démontrant les progrès accomplis depuis la fin de saison dernière. Retour sur le terrain, le temps de quelques lignes. 

France – Allemagne : le résumé en vidéo


Varane : plus qu'un taulier, une évidence

Face à la Mannschaft, l'équipe de France a retrouvé ce qui lui faisait défaut la saison dernière, à savoir une vraie solidité défensive. Les statistiques sont d'ailleurs sans appel : huit buts encaissés en quatre matches de mars à juin dernier contre deux depuis le moins de septembre. Si les coéquipiers de Thomas Müller ont manqué de réalisme sur leurs rares occasions, les Bleus ont très bien contenu la formation de Joachim Löw. Impérial de bout en bout et transpirant de sérénité, Raphael Varane a sans aucun doute est l'un des hommes clés de ce succès tricolore et s'impose de plus en plus comme l'un des tauliers des Bleus. 

France - Allemagne : Le poteau de Thomas Müller

Une combativité de tous les instants

Les deux scènes sont cocasses mais démontrent la rage qui habitait les hommes de Didier Deschamps pour ce match face aux champions du monde en titre. La première est la suivante : en voulant éviter que le ballon ne sorte en touche, Antoine Griezmann s'est jeté, tel un défenseur réalisant une intervention décisive dans sa propre surface de réparation. Malheureusement pour lui, l'attaquant de l'Atlético de Madrid n'a pu récupérer le cuir, scalpant au passage le poteau de corner. La seconde est symbolique puisqu'elle résume toute l'activité d'Anthony Martial sur son côté gauche, qui a fini par voir son maillot déchiré à la suite de nombreux duels rugueux avec la défense de la Mannschaft. 

France - Allemagne : Antoine Griezmann scalpe le poteau de corner


Un réalisme retrouvé

Six tirs, cinq tentatives cadrées et deux buts. Tel était le ratio des Bleus face à l'Allemagne vendredi soir. Buteurs sur des mouvements collectifs bien construits, Olivier Giroud et André-Pierre Gignac ont démontré qu'il ne leur faillait pas trente-six occasions pour mettre le ballon au fond des filets. Des progrès par rapport aux précédentes sorties où l'équipe de France avait eu du mal à concrétiser de nombreuses situations dangereuses. On pourra toujours regretter un festival de Paul Pogba qui n'est pas allé au bout ou encore une frappe trop écrasée d'Antoine Griezmann qui aurait pu faire mouche mais ce serait vraiment faire la fine bouche sur la belle prestation d'ensemble proposée par les ouailles de Didier Deschamps. 

France - Allemagne : Le but d'Olivier Giroud après le festival d'Anthony Martial


Et puis, encore une fois, tout cela est tellement dérisoire compte tenu des évènements tragiques qui ont frappé la capitale de notre Hexagone et les alentours du Stade de France vendredi soir.