Dans l'actualité récente

La fan-zone de Marseille hautement sécurisée

Voir le site Euro 2016 de football

Supporters français avec des drapeaux
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-06-02T13:52:51.197Z, mis à jour 2016-06-02T13:52:53.172Z

A moins de 10 jours de l'Euro, la question de la sécurité est sur toute les lèvres. A Marseille, la fan-zone sera sous haute sécurité.

Ce jeudi à Marseille,  les autorités ont présenté un dispositif "exceptionnel" dans le cadre de l'Euro 2016 où la fan-zone regroupera 80 000 places dont la moitié sera réservée aux supporters adverses.

A moins de 10 jours de l'Euro, les Bleus adressent un message aux supporters : 



1850 agents de sécurité

« Nous avons tout le dispositif pour faire en sorte que cette fête soit une fête bien réussie», a assuré le préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Stéphane Bouillon, après une conférence de presse. Les soirs de matches, près d'un millier de policiers seront mobilisés autour du stade et de la fan-zone. Pour ne pas prendre de risques, 1200 agents de sécurité privée seront présents au sein du stade et 650 autour de la fan-zone.

Menace terroriste

« Il y a bien sûr le risque terroriste qui reste présent : C'est pour cela qu'on a demandé que les fouilles, les palpations à l'entrée de la fan zone et du stade soient renforcées », a confirmé Laurent Nuñez, le Préfet de police des Bouches-du-Rhône. « Cette surveillance s'étendra au-delà des sites spécifiques à l'Euro», a-t-il assuré. En évoquant le Vieux-Port ou les centres commerciaux. Elle sera aussi active dans les airs et sur mer, la fan zone marseillaise étant installée en bord de Méditerranée.

1.8 millions d'euros

Sur les matchs jugés sensibles (Angleterre-Russie et Pologne-Ukraine), Laurent Nuñez se veut rassurant : « Sur ces matches sensibles, nous serons attentifs mais pas plus inquiets que cela. Nous sommes préparés à ce genre de situation, en tout cas, nous le sommes beaucoup plus que nous ne l'étions en 1998.»  Un dispositif de sécurité qui a coûté 1.8 millions d'euros. Un budget conséquent mais nécessaire pour la deuxième fan-zone derrière celle de Paris.