Dans l'actualité récente

Espagne : La formule secrète de Del Bosque pour battre l'Italie

Voir le site Euro 2016 de football

Vicente del Bosque, le sélectionneur de la Roja
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-06-24T13:14:09.170Z, mis à jour 2016-06-24T15:21:04.581Z

Certainement mécontent de la prestation de certains de ses cadres contre la Croatie, le sélectionneur serait prêt à bousculer son onze de départ.

La défaite in extremis 2-1 contre la Croatie a apparemment laissé des traces de l'autre côté des Pyrénées. Loin des belles certitudes qu'avaient véhiculé les deux premières victoires contre la République Tchèque et la Turquie, le double tenant du titre semble en plein doute. Selon notre confrère As, l'ancien entraîneur du Real Madrid aurait envie de rebattre les cartes dans son groupe en vue du huitième de finale contre l'Italie lundi. Tour d'horizon des changements potentiels :


Arduriz en pointe de l'attaque

Face à la redoutable défense à trois estampillée Juventus Turin, le technicien espagnol serait tenté de durcir son attaque en alignant Morata à gauche et Arduriz en pointe. Exit Nolito. En associant l'impact du Basque à celle du Juventini, Del Bosque souhaiterait ainsi ajouter à son équipe une capacité à jouer par dessus les lignes en étant plus performant dans le duel aérien.

Carte blanche pour Lucas Vazquez 

Il n'a pas échappé au staff ibérique que l'Italie était l'équipe comptant le plus de cartons jaunes  (10 au total), l'obligeant à jouer moins dur afin d'éviter les suspensions. Désireux d'exploiter cette faille à son avantage, l'espagnol penserait à titulariser Lucas Vazquez à la place de David Silva afin de profiter des qualités de provocations en un contre un du jeune attaquant du Real Madrid.


Koke à la place de Thiago

Le dernier joueur à faire potentiellement les frais de ce remaniement serait le milieu de terrain du Bayern Munich, Thiago Alcantara. Face une organisation italienne irréprochable, le sens tactique parfois défaillant du bavarois inquiéterait Del Bosque qui lui privilégierait le meneur de jeu de l'Atletico Madrid, beaucoup plus rigoureux et habitué à adapter son jeu aux évolutions adverses.


Si ces modifications devaient se confirmer, cette rencontre s'annonceraient véritablement comme une partie d'échec entre Conte ett Del Bosque. 

en savoir plus : Equipe d'Italie de Football, Equipe d'Espagne de Football, Euro 2016 : Italie - Espagne