Dans l'actualité récente

France - Giroud : « Le match se jouera sur des détails »

Voir le site Euro 2016 de football

Olivier Giroud
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-04T13:02:24.089Z, mis à jour 2016-07-04T13:02:35.107Z

Homme du match face à l'Islande avec un doublé à la clé, Olivier Giroud s'est présenté face aux médias, ce lundi matin. L'avant-centre des Bleus n'a qu'un objectif: gagner le tournoi.

Après une très courte nuit, Olivier Giroud, s'est présenté dans l'auditorium de Clairefontaine et évoqué la belle soirée de la veille, forcément. Mais pas seulement.

« Agréable d'être ovationné » 

Auteur d'un doublé contre l'Islande (5-2), ce dimanche soir en quart de finale de l'Euro 2016, Olivier Giroud a réussi un de ses plus gros coup sous le maillot des Bleus, quart de finale d'un Euro oblige. Remplacé en seconde période une fois la qualification en poche, c'est une ovation du public du Stade de France qui l'a raccompagné jusqu'au banc. Une sortie qui a forcément contrasté avec les quelques sifflets que l'attaquant des Bleus avait pu recevoir à Nantes, le 30 mai dernier.  « C'est toujours agréable d'être ovationné, a expliqué Giroud en conférence de presse ce lundi. Mais il n'y a aucune revanche par rapport à ce qu'il s'est passé dans le passé. Je pense avoir la bonne attitude sur le terrain, c'est le principal, et je continue de faire les efforts pour le collectif. » 

« Garder 2014 dans  un coin de notre tête » 

L'attaquant de l'équipe de France, a expliqué « être épanoui et s'éclater » avec les Bleus et ajouté qu'il comptait continuer à « prendre du plaisir et en donner » aux supporters tant que la France sera encore en lice. Jusqu'à dimanche - croisons les doigts - et il faudra pour cela terrasser l'Allemagne pour rallier à nouveau le stade de France. « L’Allemagne est une équipe très expérimentée, ils ont un collectif remarquable et ils sont en confiance, champions du monde, et aujourd'hui dans le dernier carré, dit l'attaquant des Bleus. Je crois qu’on ne les a jamais battus en phase finale (en réalité une victoire pour la France lors du match pour la 3e place au Mondial 1958) : il va falloir changer ça. Il faut qu’on garde le match de 2014 dans un coin de notre tête pour ceux qui étaient là. Si on veut aller au bout il va falloir les vaincre et j’ai confiance en nous. Ce match se jouera sur des détails. » 

« Karim sera amené à revenir » 

Enfin, comme hier avec les défenseurs islandais , le buteur des Gunners a su échapper aux questions pièges, sur Karim Benzema notamment. Et lui n’estime pas, avec ce doublé, avoir fait oublier Karim Benzema, écarté par Didier Deschamps. «Je vous avouerais que je ne pense pas à ça, a ajouté l’ex-Montpelliérain. Je pense à l’objectif de l’équipe, le jeu. Je n’en fais pas un cas personnel, Karim est un joueur de l’équipe, il sera amené à revenir. Je n'ai aucun souci avec lui, je ne veux pas d’incompréhensions, de sous-entendus, des phrase prises hors contexte.» 

en savoir plus : Equipe de France de Football