Dans l'actualité récente

Equipe de France : Sagna, latéral contrarié

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-06-03T15:29:56.234Z, mis à jour 2016-06-03T16:21:44.183Z

Sagna s'apprête à vivre son premier Euro. Une incongruité pour un joueur international depuis 2007. Si l'envie de vaincre est là, l'ex-Auxerrois aspire aussi à faire taire les critiques.

L'ancien-Auxerrois, exilé depuis huit ans en Angleterre, s'apprête à vivre son premier Euro. Dans la peau d'un titulaire.

France - Cameroun : voir le résumé en vidéo


Zéro Euro, deux Coupes du monde

Avec 57 sélections et une première cape qui remonte à 2007, Bacary Sagna s'impose naturellement comme un des cadres respectés de l'équipe de France. Pourtant, à 33 ans, le latéral des Citizens va disputer son premier Euro (il a disputé les Mondiaux 2010 et 2014). La conséquence d'un parcours souvent contrarié avec les Bleus. Le joueur s'en est expliqué il y a peu : « Ça n'a pas été facile, c'est vrai. J'ai débuté avec les Bleus en 2007 (Slovaquie-France, 0-1, le 22 août) . Je commençais à jouer un peu mais j'ai eu trois grosses blessures (entorse de la cheville droite en mars 2008, fracture du péroné droit en octobre 2011 et en mai 2012). Il a fallu travailler pour être là aujourd'hui. Quand je fais le bilan, c'est sûr que j'aurais aimé participer à plus de compétitions et apporter plus à cette équipe. Mais c'est le destin.»

« Je n'ai rien volé à personne »

Le souci avec les joueurs latéraux, c'est qu'on leur demande souvent beaucoup. Déborder et centrer comme un attaquant et être infranchissable en défense. Vu sous ce jour, les critiques ont souvent plu sur ses prestations et sa place chez les Bleus souvent remise en cause. Des jugements qui l'ont blessés et qu'il a surtout trouvé injustifiés. « Oui, j'entends tout. Au début, ça m'énervait mais je n'ai rien volé à personne. Après, les gens pensent ce qu'ils veulent. J'ai connu trois sélectionneurs en équipe de France (Raymond Domenech, Laurent Blanc et Didier Deschamps). Aucun ne m'a fait de cadeau. Les trois m'ont toujours fait confiance dans un premier temps. J'ai été titulaire sept ans de suite à Arsenal, ce n'est pas rien. Cette année, à Manchester City, c'est moi qui ai eu le plus de temps de jeu. Il n'y a pas de hasard. »

Une saison pleine

Auteur d'une saison satisafaisante avec Manchester City (45 matches toutes compétitions confondues), Bacary Sagna a  éloigné la concurrence à son poste pour de bon (Debuchy blessé, Jallet en retrait) et s'apprête à vivre pleinement l'Euro qui s'annonce. L'occasion de redorer son blason et d'asseoir une légitimité auprès des supporters que le monde du football lui a accordé depuis belle lurette. Une victoire finale l'y aiderait assurément.