Dans l'actualité récente

France-Irlande : L’avantage de la récupération

Voir le site Euro 2016 de football

Robbie Brady
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-23T12:04:15.295Z, mis à jour 2016-06-24T14:28:29.854Z

Qualifiés en huitièmes de finale pour affronter la France dimanche, les Irlandais auront trois jours en moins de repos que les Bleus. Un déséquilibre qui pourrait s’avérer décisif.

Français et Irlandais se retrouveront dimanche au Parc OL avec un temps de récupération inégal. Si les Bleus ont joué leur dernière rencontre de groupe contre la Suisse dimanche dernier, l’Eire elle ne s’est qualifiée que mercredi contre l’Italie (1-0). Au final, Robbie Brady, le buteur, et ses coéquipiers auront deux fois moins de repos que l’équipe de France. Un gouffre à ce niveau de la compétition, d’autant que Martin O’Neill a dû faire jouer ses meilleurs éléments à chaque fois pour arracher la qualification. Ce déséquilibre sera-t-il déterminant sur la rencontre ?

O’Neill : « Charger les batteries »

Pour le sélectionneur irlandais, c’est un élément en tout cas à prendre en compte. Car « cela peut représenter un avantage ». Les heures à venir seront déterminantes. « On espère qu’on va pouvoir charger les batteries afin de jouer aussi bien », continue-t-il.

La combativité pour compenser

Les Irlandais pourront de toute façon s’appuyer sur leur légendaire « fighting spirit » pour inquiéter l’équipe de France et la pousser dans ses retranchements. Grâce à leur abnégation, déjà entretenues par plusieurs générations en sélection, les joueurs de Martin O’Neill et de son célèbre adjoint Roy Keane (ex-Manchester United) n’ont peur de rien. « On sait que quand on est à fond, on est durs à jouer pour n’importe quel adversaire », corrobore un Robert Brady euphorique, avant d’ajouter que ce sera tout de même «  difficile ». Oui, les Bleus peuvent d’ores et déjà s’attendre à un combat de tous les instants.  


en savoir plus : Equipe de France de Football, Equipe d'Irlande de Football