Dans l'actualité récente

France-Islande : Les Bleus au pied d'un volcan

Voir le site Euro 2016 de football

61' France 2 - 1 Irlande : Quand Payet cire les pompes de Griezmann en vidéo
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-07-02T13:27:45.072Z, mis à jour 2016-07-02T13:29:53.983Z

L'équipe de France affronte à Saint-Denis les surprenants islandais avec comme ambition une demi-finale d'Euro. Ce n'est plus arrivé depuis 2000.

Dernier match avant le dernier carré. Français et Islandais s’affrontent au Stade de France pour une place en demi-finale. Les Bleus sont favoris, mais devront se méfier des Vikings, qui ont écarté les Anglais au tour précédent.

BILAN DES HUITIÈMES 

France

La victoire fut longue à se dessiner. Brouillonne, un peu tétanisée, cueillie à froid, l’équipe de France s’est fait peur contre l’Eire. Menés très rapidement par les Irlandais après un penalty, les Bleus ont mis une mi-temps à s’en remettre. Les changements effectués par Didier Deschamps ont porté leur fruit et la France a inversé la tendance grâce à un excellent Antoine Griezmann. Point noir : Adil Rami et N'Golo Kanté ont reçu un carton jaune les privant du quart contre l’Islande.

Islande

Le rêve se poursuit. Qualifiée pour leur premier Euro, l’Islande s’est extirpée de son groupe, devançant le Portugal. Le huitième de finale a confirmé ce que l’on avait de cette équipe : défense de fer, contres fulgurants, solidarité à toute épreuve. Les Anglais en ont payé les frais et se sont fait sortir (2-1). La sélection du duo Lagerbäck/Hallgrimsson ne veut pas s’arrêter en si bon chemin !

Les compos probables

France : Lloris – Sagna-Koscielny, Umtiti, Evra – Pogba, Matuidi – Sissoko, Griezmann, Payet – Giroud

Islande : Halldorsson - Saevarsson, R. Sigurdsson, Arnason, Skulason - Gudmundsson, G. Sigurdsson, Gunnarsson, Bjarnason - Sigthorsson, Bodvarsson

Les clés du match

La charnière. Privée de Rami, l’équipe de France devra innover en quart de finale d’Euro ! Didier Deschamps devrait titulariser Samuel Umtiti, jeté dans le grand bain d’une compétition continentale. Il faudra très vite trouver les automatismes surtout lors des coups de pieds arrêtés (ou les touches), points forts des Islandais.

Fraîcheur physique et mentale. Les Islandais ont réussi leur Euro. Mais la compétition n’est pas terminée. Fidèle à ses habitudes, le duo de sélectionneurs a choisi de reconduire le même onze de départ depuis le début de la compétition. Attention à la casse et au coup de mou !

Les 5 derniers France-Islande

27 mai 2012 (amical) - France-Islande : 3-2

9 octobre 1999 (qualifications Euro 2000) - France-Islande : 3-2

5 septembre 1998 (qualifications Euro 2000) - Islande-France : 1-1

20 novembre 1991 (qualifications Euro 1992) - France-Islande : 3-1

5 septembre 1990 (qualifications Euro 1992) - Islande-France : 1-2

La stat à connaître : 2

Arme fatale des Islandais, les touches ont déjà offert deux buts à la sélection. Lancé par Gunnarsson, le ballon rebondit souvent sur une tête d’un joueur présent dans la surface de réparation et qui peut remettre pour un de ses coéquipiers qui peut frapper. Attention donc.

Ils l’ont dit…

Didier Deschamps (France) : « Ils savent très bien que cette équipe n’est pas là par hasard. Il faut déjà y venir à l’Euro, ce qui n’est pas facile. Elle n’a rien volé, ni usurpé à personne. Si les Islandais sont là, c’est qu’ils le méritent. »

Lars Lagerbäck (Islande) : « Je suis peut-être le seul à penser ça dans l'équipe, mais la France, c'est encore plus énorme que l'Angleterre. Contre la France, pour moi, c'est encore plus grand, parce que c'est un quart de finale, mais aussi parce que c'est le pays hôte, à Paris, une ville que j'aime beaucoup.»

Notre cote

France : 65 %

Islande : 35 %

en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : France - Islande, Equipe d'Islande de Football