Islande / Lagerbäck : « On n’a pas été à la hauteur »

Voir le site Euro 2016 de football

Gylfi Sigurdsson et Lars Lagerback
Par Georgia Diaz|Ecrit pour TF1|2016-07-04T08:20:43.745Z, mis à jour 2016-07-04T10:11:32.933Z

L’Islande a largement été battue par la France, dimanche soir, au Stade de France (5-2). Malgré la défaite, Lars Lagerbäck, co-sélectionneur national, et les siens sont satisfaits de leur parcours.

L’équipe d’Islande a été la sensation de cet Euro 2016. Après deux matches nuls contre le Portugal(1-1) et la Hongrie (1-1), Aron Gunnarson et ses coéquipiers ont battu l’Autriche pour leur troisième match de groupe, puis sorti l’Angleterre en huitièmes de finale, le 27 juin dernier. Un exploit pour cette petite nation du football qui participe pour la première fois à l’Euro. A l’issue du quart de finale perdu face à l’équipe de France, dimanche au Stade de France, 5-2, la fierté l’emportait ! Les réactions.

Lars Lagerbäck, co-sélectionneur de l'Islande
« Tout d’abord, je souhaite féliciter la France, qui est une très belle équipe. On l’a un peu aidée en première période, mentalement on n’a pas été à la hauteur. On a sans doute eu un blocage psychologique, on n’a pas eu une mauvaise attitude mais on avait peut-être joué le match avant dans nos têtes. On s’est repris après le repos et on a montré un bien meilleur visage (…) Pour notre première participation, on atteint les quarts de finale, c’est quelque chose d’extraordinaire ! Ce tournoi a été merveilleux, et plus globalement, mon parcours à la tête de cette équipe pendant quatre ans a été fantastique. J’ai apprécié chaque minute passée en Islande et avec la sélection, sur le terrain comme en dehors. Je me sens privilégié d’avoir pu vivre ça. Je pense que le futur de l’équipe islandaise peut être très positif, si elle sait tirer les enseignements de ce tournoi. » 

Gylfi Sigurdsson, milieu de terrain de l’équipe d’Islande

« Nous sommes très fier. Ce tournoi a été fantastique, extraordinaire pour une petite équipe comme la nôtre. Et nous avons été là où personne ne nous attendait ».  

Aron Gunnarsson, milieu de terrain de l’équipe d’Islande

« Nous avons été mauvais en première période et réussi à mieux jouer après la pause, nous ne pouvions pas sortir du tournoi comme cela ! (…) Nous sommes déçus mais incroyablement fiers. Cela a été une expérience incroyable. Nos supporteurs ont été fantastiques ».

Ragnar Sigurdsson, défenseur de l’équipe islandaise

 « On a fait trop d'erreurs, et trop mal commencé le match pour espérer le gagner (…) Mais je suis très fier de l'équipe. Personne ne croyait en nous, à part nous. Je suis très heureux, pas d'avoir perdu, mais d'avoir montré cette image de notre pays. Et jamais nous n’aurions pu réaliser un tel parcours dans ce tournoi sans le soutien de nos supporteurs ».

Et les observateurs le leur rendent bien !


« Personne en Islande n'est en colère. Personne n'est déçu. Il n'y a pas de mot assez fort pour décrire notre fierté. Ce sont de véritables guerriers, des héros ! » Et un énorme merci collectif : 



en savoir plus : Equipe d'Islande de Football