Dans l'actualité récente

France - Roumanie : Les Bleus veulent rester zen pour débuter l'Euro

Voir le site Euro 2016 de football

Hugo Lloris avec la France
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-06-10T11:14:15.943Z, mis à jour 2016-06-10T12:46:38.292Z

Didier Deschamps et Hugo Lloris sont apparus très calmes en conférence de presse, 24 heures avant l'entrée en lice des Bleus face aux Roumains.

Le jour tant attendu est arrivé : ce vendredi 10 juin, à 21 heures, l'arbitre M. Viktor Kassai donnera le coup d'envoi de la rencontre France-Roumanie et lancera officiellement l'Euro 2016 en France. L'équipe de France, à domicile, est très attendue. Mais cela n'effraie pas ses leaders.

« La compétition la plus importante de notre carrière »

Jeudi 9 juin, 24 heures avant le rendez-vous face aux Roumains, Hugo Lloris et Didier Deschamps ont assumé leur rôle face à la presse. Résolument positifs, évitant les sujets qui fâchent, tous deux ont livré l'état d'esprit du groupe : les joueurs veulent gagner et savourer, le tout sans céder à la pression qui monte.

« En quittant Clairefontaine, on a ressenti quelque chose de différent. C’est la compétition la plus importante de notre carrière. On a hâte d’y être », a déclaré le gardien. Hugo Lloris, qui égalera le nombre de sélections en tant que capitaine de Didier Deschamps (54) lors du troisième match contre la Suisse le 19 juin si tout va bien, tord tout de même le cou à certains pronostics prêtant aux Bleus le costume de principaux prétendants au sacre européen : « On n’est pas favoris, on n’a encore rien fait ». Une manière d'évacuer la pression ?

Jouer « sans calcul, sans pression »

Un peu plus bavard que le portier de Tottenham, le sélectionneur s'est également exprimé sur l'attente autour de son équipe : « Ce n'est plus le moment de se poser des questions, et moins l'environnement aura d'influence, mieux ce sera ». Didier Deschamps a peut-être en mémoire l'exemple du Brésil, rongé par le doute et la pression de son peuple lors du Mondial 2014, avec pour conclusion l'humiliation face à l'Allemagne en demi-finale (7-1). Pour « DD », « la boule au ventre et les mâchoires serrées » sont les premiers adversaires de ses Bleus dont il attend un football « sans calcul, sans pression ni fébrilité ». Le message est passé. Les premiers éléments de réponse sont prévus face à la Roumanie au Stade de France.

en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : France - Roumanie