Dans l'actualité récente

Equipe de France : Deux gauchers dans l’axe, un problème ?

Voir le site Euro 2016 de football

France-Cameroun : Rami, une option sans garantie
Par Axel BENCHINA|Ecrit pour TF1|2016-06-02T13:27:45.725Z, mis à jour 2016-06-02T16:14:36.820Z

Rami ne faisait pas partie des 30 joueurs appelés par Deschamps le 12 mai. Pourtant il est titulaire en défense centrale avec Koscielny. Tout cela pour ne pas aligner deux gauchers dans l’axe...


Depuis des décennies, un mystère subsiste dans le football. Il est rare de voir deux gauchers ensemble dans l’axe de la défense alors que très souvent deux droitiers font la paire. Didier Deschamps perpétue « la tradition » en ne titularisant pas Mangala ni Umtiti avec Koscielny.

Contre le Cameroun, Adil Rami a été choisi pour épauler Laurent Koscielny. 


Rami et le concours de circonstances

Auteur d’une excellente deuxième partie de saison avec le FC Séville, Adil Rami a très mal pris le fait de ne pas être sélectionné par Didier Deschamps le 12 mai dernier lors de la liste donnée au JT de 20h de TF1. Mais avec les blessures de Raphael Varane et Jérémy Mathieu, l’ancien défenseur de Lille s’est retrouvé propulser directement titulaire. Koscielny, ayant l’habitude de joueur sur le côté gauche de la défense, il a fallu lui trouver un compère sur sa droite. Mangala et Umtiti, doublés, c’est donc Adil Rami qui tire le gros lot. Didier Deschamps s’est expliqué lors d’un point presse : « Deux gauchers dans l’axe au haut niveau, ce n’est pas viable. C’est aussi un problème plus technique, à savoir l’association d’une charnière centrale qui peut être composée de deux droitiers ou de deux gauchers. »

Une rareté dans le football

La théorie qui dit d’un gaucher est moins à l’aise de son pied faible qu’un droitier pourrait tenir la route. Cependant, il y a eu récemment des cas où deux gauchers ont été alignés ensemble. Ce fut le cas notamment au PSG où Sylvain Armand et Mamadou Sakho ont joué ensemble. Alain Roche se souvient que l’association était bonne : « Il y a un exemple qui prouve que c’est possible, c’est l’association Sylvain Armand - Mamadou Sakho, qui avait été initié par Antoine Kombouaré et qui avait donné de bons résultats ». Disposant de très peu de temps pour parfaire les automatismes en défense, Didier Deschamps ne changera surement pas la défense alignée face au Cameroun lundi à savoir le duo Adil Rami – Laurent Koscielny.